31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEnvironnementVolcan : davantage de moyens sur l’analyse des séismes

Volcan : davantage de moyens sur l’analyse des séismes

Bonne nouvelle dans le dernier bulletin du REVOSIMA, le Réseau de surveillance Volcanologique et Sismologique de Mayotte : des moyens supplémentaires sont mis sur l’analyse des données. Ce qui nous vaut un nombre de séismes enregistrés beaucoup plus important sur la première moitié de février.

Ce sont 492 séismes de magnitude supérieure à 1 qui ont été détectés entre le 1er et le 15 février, soit plus de 30 par jour en moyenne. De nouveaux personnels ont été recrutés « dans le cadre de la pérennisation du REVOSIMA », et dédiés au dépouillement sismique. Ce qui a permis d’abaisser la magnitude minimale des séismes identifiés : « Il est désormais possible de mieux identifier les séismes de plus petites magnitudes, inférieures à 1,5, ce qui explique l’augmentation du nombre total de séismes identifiés par rapport aux mois précédents », nous apprend la 14ème édition du bulletin du REVOSIMA, édité par l’Institut Physique du Globe de Paris et le Bureau de Recherches géologiques et minières.

La hausse des enregistrements notamment sur la dernière quinzaine de janvier est remarquable, puisque « seulement » 297 séismes avaient été enregistrés, soit une baisse de 35% par rapport à la période précédent. Avec une explication : des pannes sur le réseau de sismomètres « RaspBerry Shake » avaient eu pour conséquence une augmentation du seuil des magnitudes.

Il y a donc retour à la normale du côté des enregistrements, avec un effort particulier sur les analyses.

Ralentissement des déplacements

Il y a un an, largage des sismomètres de fond de mer (OBS)

L’activité sismique principale est toujours concentrée à 5-15km de Petite Terre, à des profondeurs de 20-47 km. Et une seconde sismicité est toujours enregistrée à 5km à l’Est de Petite Terre, voire sous l’île. Un séisme a été reporté comme ressenti, le 12 février à 16h55 (M 3,2). L’éruption sous-marine en date du 20 août 2019, à 50-60 km à l’Est de Mayotte, est toujours en cours, avec sismicité et déformations associées.

Le REVOSIMA enregistre toujours des signaux sismiques de type très longue période VLP (très basse fréquence, entre 5 et 100 secondes) similaires notamment à l’événement enregistré le 11 novembre 2018 qui avait permis de renforcer l’hypothèse d’un phénomène volcanique en raison de la circulation de fluides traduite par ces ondes basses fréquences. Sur les 15 premiers jours de février, 6 VLP ont ainsi été enregistrés. Ils sont donc habituellement le signe de résonances et des mouvements de fluide, qu’il soit magmatique ou hydrothermal.

Les déplacements de l’île mesurés depuis le début de la crise par les stations GPS de Mayotte indiquent toujours un mouvement d’ensemble des stations GPS de Mayotte vers l’Est, de 20 à 22 cm, et un affaissement (subsidence) de 9 à 16 cm d’Ouest en Est. Ils pourraient être liés à la vidange d’un réservoir magmatique profond à l’Est de Mayotte. Toutefois, « un ralentissement des déplacements est observé depuis avril-mai 2019. »

La confrontation de l’ensemble de ces données, incite les scientifiques à s’interroger de nouveau sur la nature des fluides magmatiques en circulation, « il n’est pas certain que ces transferts (de fluide) soient associés à une émission de lave sous-marine ».

A. P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.