Pauvreté : la Secrétaire d’Etat Christelle Dubos annonce 1,9 million d’euros sur 3 ans

A peine atterri, Christelle Dubos était plongée dans la réalité des quartiers en tôles et en déchets de Mayotte : ce n’est pas la 1ère fois qu’un représentant de l’Etat emprunte cet itinéraire sur les hauteur de Kawéni. La population en attend donc beaucoup.

15
856
Discussion avec une maman et des enfants du quartier après une longue montée, pour Christelle Dubos

Les associations et les institutionnels qui ont gravi la pente de Mangatélé à Kawéni sous le soleil écrasant ce samedi, menés par Sidi Nadjayadine, adjoint au maire, auront savouré le verre d’eau à l’arrivée doublé des annonces de la Secrétaire d’Etat à la santé et à la solidarité.

Ce circuit, les journalistes locaux l’avaient déjà parcouru avec Olivier Noblecourt, le Délégué interministériel à la pauvreté il y a un an, en mars 2019. Il en avait émis un diagnostic débouchant sur une annonce d’un million d’euros, dossier repris depuis par Christelle Dubos : « C’est désormais moi qui pilote la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté. Cette année, 360.000 euros ont été alloués au conseil départemental à cet effet, et ce seront en tout 1,9 million d’euros qui seront débloqués pour le territoire pour la période 2019-2022, essentiellement pour soutenir les associations qui œuvrent en faveur de la pauvreté. »

Au dessus de Kawéni, avec le préfet Jean-François Colombet et Sidi Nadjayedine

Seront particulièrement aidées les actions qui donnent priorité à l’insertion par l’activité économique. Un dispositif qui pourra notamment épauler les Maillots jaunes qui avaient quelque peu déserté le quartier de Kawéni ces dernières semaines. Nous reviendrons sur les initiatives menées par la politique de la ville et par la commune dans ces quartiers de cases en tôle à Kawéni.

Anne Perzo-Lafond

15 Commentaires

  1. 1,9 millions d’euros sur 3 ans. Ce qui fait 600 000 euros par ans. Ce n’est même pas une goutte d’eau. C’est une molécule par rapport aux budgets de l’Etat, sur un océan de misère qui est notre île. Continuez à faire semblant et nos hommes politiques locaux, à applaudir. Mtsssssssss

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here