Réforme des retraites : nouvelle action le 29 janvier

« Les enseignants sont les plus grands perdants de la réforme », martèle le SNUipp-FSU qui appelle à une nouvelle journée de grève au sein d'une intersyndicale qui dénonce un passage en force du gouvernement.

0
188
L'intersyndicale reste mobilisée

Le régime de retraites voulu comme universel par le gouvernement pour garantir la pérennité du système des retraites concerne la génération 2004, celle qui aura 18 ans en 2022. Dans son avis mitigé sur le projet de loi, le conseil d’Etat préfère le terme de “système universel par points”, puisque subsistent 5 régimes différents, (salariés, fonctionnaires dont magistrats et militaires, salariés agricoles, non-salariés agricoles, marins).

Par ailleurs, dans son avis le conseil d’Etat déplore le recours à 29 ordonnances, “qui fait perdre la visibilité d’ensemble”. Pour l’intersyndicale CGTMa, CGT Educ’action, FSU, Solidaires, Sud Education et FO, cela “masque dans l’immédiat les effets négatifs de la réforme et révèle la volonté du gouvernement de passer en force devant le parlement”. (Lire le Communiqué intersyndicale Mayotte 25 janvier.)

Comme nous l’avions écrit, les enseignants risquent y perdre dans cette réforme par points qui ne prend plus en compte les 25 meilleures années travaillées, mais l’ensemble de la carrière. Les simulations montrent que certains devront partir plus tard en retraite, pour percevoir un montant équivalent proposé par l’actuel régime. C’est pourquoi le gouvernement avait annoncé vouloir revaloriser le salaire des enseignants, déjà parmi les moins bien payés parmi leurs collègues européens. Mais la mesure vient d’être critiquée par le conseil d’Etat. Le gouvernement va devoir la repenser sous une autre forme pour la rendre constitutionnelle.

Le SNUIpp-FSU appelle donc à descendre dans la rue ce 29 janvier, « les jeunes collègues seront violemment impactés par ce nouveau dispositif : âge de départ à la retraite + pension médiocre !!! » (Lire le tract d’appel à la grève du 29 janv)

L’intersyndicale demande l’abandon du projet de retraite par points, l’application à Mayotte du code la sécurité sociale, des conventions collectives nationales, du taux et du plafond de la sécurité sociale de droit commun, pour une retraite digne, a mise en place immédiate de la retraite complémentaire, La revalorisation de la carrière des anciens agents de la Collectivité Départementale de Mayotte en reprenant en compte leur ancienneté générale de services, le maintien de la bonification outremer en trimestres, le maintien et l’application à toutes et tous de l’Indemnité Temporaire de Retraite.

Rendez-vous est donné à 9h place de la République le 29 janvier.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here