31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 janvier 2022
AccueilEnvironnementSuivi GPS des crabiers blancs, une première mondiale à Mayotte

Suivi GPS des crabiers blancs, une première mondiale à Mayotte

Le crabier blanc, reconnaissable à sa tête bleue, est une espèce rare, et Mayotte est un des meilleurs endroits pour l'y observer, pour le plus grand bonheur des amateurs. Mais l'espèce est aussi menacée et l'association Gepomay oeuvre à sa préservation. Une campagne unique au monde vient de débuter avec du matériel dernier cri.

Le groupement de protection des oiseaux de Mayotte (Gepomay) a mené une première mondiale en équipant des hérons crabiers blancs de balises GPS ultra-légères pour mieux connaître et protéger cette espèce dite “parapluie”, car sa survie est liée à celle de tout un écosystème : les zones humides de Mayotte. Entretien avec Emilien Dautrey, directeur du Gepomay

On parle souvent du crabier blanc, par quoi est-il menacé et pourquoi est-il important de le protéger ?

“Le crabier blanc, c’est un oiseau qui est rare et menacé à travers le monde puisqu’il ne se reproduit qu’à 4 endroits dont Mayotte. Ce qu’on constate c’est que sa population est en diminution, on en voit de moins en moins, notamment à Madagascar.

Il est menacé par la disparition de son habitat, les zones humides, et par le braconnage.

On étude cette espèce car on ne veut pas qu’elle s’éteigne, et en protégeant l’habitat du crabier blanc, c’est tout un écosystème qu’on protège, c’est ce qu’on appelle une espèce parapluie.

Pourquoi cette opération de balisage qui est selon la LPO, “unique au monde” ?

On a très peu d’informations sur le crabier. Est-ce que beaucoup d’individus migrent hors de Mayotte ? On sait que certains individus hivernent en Afrique de l’est mais pour ceux de Mayotte on ne sait pas s’ils migrent vers l’Afrique de l’est, Madagascar ou ailleurs. Au niveau local, on aimerait savoir si les individus d’une même colonie se nourrissent toujours au même endroit, s’ils sont territoriaux, ont une zone de prospection ou vont partout à Mayotte pour s’alimenter. Est-ce que c’est toujours les zones humides ou pas ? Grace au balisage on peut connaître tous leurs déplacements. Cela permettra aussi de savoir si chaque année ils reviennent à la même héronnière.

Tout cela, ça peut permettre de mieux les protéger.

Comment avez-vous procédé ?

Emilien Dautrey s’inquiète à travers le crabier blanc de la préservation des zones humides en général

Ça demande pas mal de temps, ça nous a pris 11 jours. Cette opération était une première mondiale. A titre expérimental, on a décidé dans un premier temps d’équiper 6 crabiers. D’ici la fin de ce projet européen on aimerait en équiper 15 pour avoir des résultats statistiques qu’on puisse analyser. Ce qu’on a posé, ce sont des balises GPS dites UHF, qui permettent de récupérer les données en se plaçant à proximité avec une antenne, sans devoir les décrocher à chaque fois. Ainsi, dès la pose, on a pu récupérer les premières données. Ce sont des balises très légères qui ont un impact minime sur la vie de l’oiseau. Il est aussi possible à distance de re-paramétrer les balises. Là on est en phase de test. D’ici quelques mois on devrait avoir les premiers résultats.

Propos recueillis par YD

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Labattoir ce lundi pour cause de travaux

139533
Pour cause de travaux de dévoiement du réseau de distribution, la Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139533
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139533
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139533
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139533
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....

Avec le “vaccin expérimental”, Mansour Kamardine inocule le “désarroi” à Olivier Véran

139533
La question du député LR au gouvernement fait le buzz. Mansour Kamardine estime que les vaccins anti-covid sont inoculés à un stade "expérimental". Il a demandé au ministre de la Santé "combien de doses" il faudrait pour chaque Français. Olivier Véran a exprimé son "désarroi", considérant le député "isolé" et dénonçant ses propos "alors que des milliers d'humains ont été vaccinés et que le vaccin sauve des vies"
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com