L’AFD fournit 2,2 millions d’euros à Kani-Keli

L'AFD accorde à Kani-Keli une avance de trésorerie qui lui permettra de réaliser plusieurs structures dédiées au "lien social" informe la mairie. De quoi pallier ses "tensions de trésorerie".

4
525
Signature d'un prêt AFD à Kani Keli en 2018

Les prêts de l’Agence Française de Développement (AFD) sont précieux pour les communes. Ils permettent d’avancer l’argent d’un investissement, étape nécessaire à l’obtention d’une subvention européenne par exemple. Or sans trésorerie, pas de subvention et pas de politique publique. L’AFD vient donc régulièrement en appui des collectivités pour avancer l’argent en attendant l’arrivée des fonds européens.
C’est ce qu’a obtenu la commun de Kani-Keli avec une avance de plus de 2,2 millions d’euros. Ce prêt d’une durée de 36 mois doit permettre de financer divers projets communaux notamment le pôle intergénérationnel, “un bâtiment à usages multiples qui accueillera en son sein un accueil de jour de loisirs pour personnes âgées, un réfectoire, une crèche municipale de 24 places et les bureaux du CCAS de la commune”.

Ces infrastructures “doivent concourir à renforcer le lien social et permettre d’améliorer la qualité de vie dans la commune”.

Ensuite, “la mairie investit pour l’éducation et le bien-être des enfants de la commune. Pour rappel, un gros effort a déjà été effectué en 2018-2019 pour la rénovation complète de l’école élémentaire La Rose. Actuellement, des travaux sont en cours pour la construction de deux salles de classe supplémentaires. Dans la continuité ce qui est déjà réalisé à Choungui, à M’ronabéja, à Passi-kéli et à Kani-Bé, un grand réfectoire est en cours de construction dans l’enceinte de l’école La Rose pour offrir à nos élèves un meilleur cadre pour prendre leurs repas chauds.” Ces travaux sont chiffrés à presque 1,5 millions d’euros.

Yves Rajat, directeur de l’AFD

“Une troisième convention sera signée dans les prochaines semaines, et portera sur le préfinancement d’une subvention (…) d’un montant de 922 847 € pour la construction de la « Salle des fêtes de Choungui »” indique aussi le communiqué de la municipalité qui précise l’enjeu de ces aides de l’AFD. “Ces conventions de préfinancement ont été signées pour permettre à la commune de pallier les tensions de trésorerie qu’elle rencontre, liées essentiellement aux longs délais de traitement et de versement des avances, acomptes et soldes de subventions accordées par les partenaires financiers.”

Y.D.

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here