30.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilFil infoIl avait mis le feu à sa cellule, causant la mort d'un...

Il avait mis le feu à sa cellule, causant la mort d’un codétenu

Ce mercredi, un ancien détenu de Majicavo était jugé pour avoir mis le feu à son matelas en 2013, causant la mort d'un codétenu. De nombreux dysfonctionnements avaient retardé l'organisation des secours.

C’est une affaire qui n’a que trop traîné. Et pourtant, renvoyée en juin dernier en raison de la grève des avocats, la voilà de nouveau reportée sine die en raison… d’une erreur de procédure. Fait insolite, les juges ne s’en sont rendus comptes qu’au moment de délibérer, après donc la tenue d’un procès qui n’aurait pas dû avoir lieu et qu’il faudra recommencer.

Il y a pourtant des victimes qui attendent réparation, depuis pas moins de 6 ans. Le 22 août 2013, un jeune homme de 21 ans condamné par la cour d’assises des mineurs pour des vols aggravés décidait de mettre le feu à son matelas. Il entendait ainsi protester contre le refus de l’administration pénitentiaire de le transférer à La Réunion comme il le demandait. Mais ce qui devait être un coup de colère a viré au drame. Dans la cellule surchargée en raison de la surpopulation carcérale, 9 codétenus sont entassés. Pour faire face à cette surpopulation, l’administration a fourni des matelas qui ne sont pas aux normes. De plus, les 9 détenus sont fumeurs, des mégots retrouvés dans la cellule atteste de leur capacité à fumer dans la cellule. De fait, l’auteur présumé de l’incendie dispose d’un briquet. Quand ce dernier allume son matelas, celui-ci dégage une fumée qui réveille ses voisins de cellule. Mais l’alarme ne semble pas fonctionner et l’alerte est donnée trop tard.

Du côté de l’administration, la situation décrite par l’instruction semble chaotique. Il n’y pas de protocole incendie prévu. Désorganisés, pas formés au risque incendie, les surveillants peinent à trouver le responsable des clés, seul à même d’ouvrir la cellule dans laquelle suffoquent les détenus. L’un d’eux y perd la vie.

Le tribunal de grande instance de Mamoudzou

Pendant ce temps, l’arrivée des pompiers traîne, elle aussi. Car il n’appartient pas à tout surveillant de composer le 18, il y a pour cela une chaîne de commandement à suivre, et là encore, le manque de formation est fatal. Au juge d’instruction, les pompiers ne peuvent que déplorer leur intervention tardive.

Autant d’éléments qui amènent les avocats à s’interroger sur la responsabilité de l’Etat dans ce drame. Ce n’était toutefois pas le procès de l’Etat, rappelait le ministère public en réclamant 2 ans ferme contre le pyromane… qui a depuis quitté la prison et disparu de la circulation.

Cinq mois après le drame, la nouvelle prison de Majicavo était inaugurée.

Y.D.

5 Commentaires

  1. C’est fou comment l’Homme peut se réjouir des malheurs de son prochain. On parle de la mort d’un être Humain qu’à même et sa fais rire tout le monde. Les dysfonctionnements c’est dans tout les administrations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Carburant, Mayotte

Stabilité des prix à la pompe en décembre

0
Les prix de l’essence et du gaz ont arrêté leur hausse ce mois-ci dans un contexte de baisse de cotations moyennes internationales, mais aussi...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan