Belna : le conseil départemental met en place une cellule de vigilance

1
805
Le conseil départemental a fédéré les entreprises pour défendre le calcul des exonérations

Sous la houlette de l’élu chargé de l’action sociale, Issa Issa Abdou, un numéro d’astreinte, le 0639 69 20 40, est mis en place au département. C’est celui du directeur de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE).

« J’ai voulu mobiliser nos services sociaux en cas de besoin, en particulier l’ASE et le DGA Solidarité. Une permanence a été ouverte à l’ASE à Kawéni (ex-APROSASOMA, ndlr), pour marquer notre présence dans cet événement qui touche l’île, mais aussi mobiliser les travailleurs sociaux pour l’accompagnement des personnes dans le besoin. »

L’élu le sait, il n’a pas les moyens de l’Etat, « et nous ne pouvons pas loger les personnes démunies, ce sont les communes qui s’en chargent », mais il sollicite ses partenraires, « je demande aux associations que l’on subventionne comme la Croix Rouge ou l’ACFAV, de s’organiser ». Sont visés les bons alimentaires et les secours d’urgence.

D’autre part, et c’est aussi le président du conseil de surveillance du Centre hospitalier qui parle, Issa Abdou explique que des moyens sanitaires supplémentaires peuvent être envoyés : « Catherine Lemorton, qui dirige la réserve Sanitaire, m’a indiqué que celle-ci est pré-alerté, et que les réservistes sont prêts à intervenir si nécessaire. »

A.P-L.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here