Mayotte placée en pré-alerte cyclonique ce jeudi à 18h

Suite aux dernières informations météorologiques transmises par Météo-France concernant le système dépressionnaire présent à la pointe nord de Madagascar, le Préfet de Mayotte informe la population du danger cyclonique potentiel qui est susceptible de menacer notre île.

0
5343
Projections de l'évolution des dépressions par Météo France

Le préfet a décidé d’activer la phase de « Pré-alerte Cyclonique » à compter de ce jour, jeudi 5 décembre 2019 à 18h.

Il s’agit d’une dépression tropicale située au nord de Madagascar, qui n’est pas encore baptisée, n’ayant pas encore atteinte le stade de tempête tropicale modérée, comme Ambali, deuxième perturbation de la zone, qui devrait passer, elle, à l’est de Madagascar.

La Pré-alerte Cyclonique indique qu’il existe une menace cyclonique potentielle pour Mayotte dans les 72 heures.

Il est conseillé à chacun de prendre dès à présent les mesures propres à assurer sa sécurité :

La dépression visible au nord-est sur la capture de l’animation satellite de Météo France
  • Écoutez la radio ou la télévision, tenez-vous informé
  • Suivez les prévisions météorologiques et les bulletins d’information sur meteofrance.yt;
  • N’entreprenez pas de longues randonnées en montagne, ni de sorties en mer ;
  • Sur les chantiers arrimez vos appareillages ;
  • Taillez vos arbres ;
  • Nettoyer les caniveaux ;
  • Vérifiez les toitures et les fermetures des locaux d’habitation ;
  • Constituez une réserve d’eau potable, de bougies, de piles, de ravitaillement de première nécessité ;
  • Si vous suivez un traitement médical, assurez-vous que vous disposez de médicament de réserve ; si vous êtes insuffisant rénal ou respiratoire, rapprochez-vous de votre établissement de santé habituel ;
  • Assurez-vous de connaître l’adresse du centre d’hébergement le plus proche ;
  • Ne vous approchez pas du rivage en cas de forte houle ;
  • Notez les numéros de téléphone utiles :

SAMU / 15 ;

pompiers / 18,

police et gendarmerie /17

Les informations complémentaires seront diffusées en fonction de l’évolution du phénomène.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here