Port de Longoni : 84 containers frigo privés d’électricité pendant 13h

La coupure d’électricité qui a touché 4.000 clients selon EDM ce 9 novembre, a privé d’électricité le parc froid du port. Et bien après la remise en réseau par EDM. Les marchandises vont être expertisées.

7
1106
Pas d'alimentation sur ce container frigo tôt le matin ce dimanche (Photo D.R.)

Ce vendredi 9 novembre 2019 à 20h47, le site Electricité De Mayotte (EDM) indiquait une interruption de l’alimentation « enregistrée sur plusieurs départs impactant 5000 clients ». Nous avons contacté EDM qui nous a expliqué que la “rupture d’une jonction de câble Haute tension sur la liaison du port”, était en cause.

A 21h33, 70% des clients étaient rétablis, avec un message de l’opérateur, « durant la panne, évitez d’ouvrir vos réfrigérateurs et congélateurs pour éviter toute déperdition du froid et conserver vos aliments. » A 22h54, pour EDM, tous les clients étaient rétablis. C’était sans compter un dysfonctionnement au port.

A Longoni, si le réseau a bien été réalimenté, toute une partie de la zone portuaire est restés coupée, comme nous le rapporte Julien Kerdoncuf, le sous-préfet d’astreinte : « Les containers frigo n’ont pas eu d’électricité jusqu’à 9h45 le lendemain matin ». Soit 13 heures de coupure pour un parc de 84 boites censées être alimentée en permanence.

Les autorités sanitaires ont été alertées, « nous avons demandé au service alimentation de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, de passer au port pour évaluer l’impact de la rupture de la chaîne du froid », explique toujours la préfecture. Les agents de la DAAF seront sur place ce mardi 12 novembre, « pour vérifier les registres de température des containers en froid positif et en froid négatif.

Marchandises bloquées au port

Les 84 containers frigo bloqués au port

En attendant l’expertise, « l’ensemble des 84 containers est bloqué au port. Ils ne seront libérés que lorsque leurs marchandises auront été déclarées propres à la consommation. »

Toutes les marchandises ne sont pas soumises au même régime froid. Chaque container possède un manifeste où est enregistrée sa température propre. Une importation de vaccin supportera difficilement une longue rupture de la chaîne du froid, quand un container de tomates, s’il n’est pas ouvert, pourra l’endurer. Un peu comme les différentes denrées de nos congélateurs.

En attente du verdict qui dira si un risque pèse ou non sur une rupture dans l’approvisionnement en denrées alimentaire, on peut s’interroger sur l’absence de groupe électrogène qui aurait pu prendre le relais. Selon nos informations, le port en serait pourvu, mais pour des raisons que nous ignorons, il n’aurait pas été raccordé au parc de containers frigo. Un acteur du port explique que ces groupes sont rarement sollicités, dans un contexte de suivi continu de la température, impliquant une intervention rapide. Ce qui ne fut pas le cas. Le contexte de la panne sera « débriefé cette semaine », nous indique la préfecture.

Anne Perzo-Lafond

7 Commentaires

  1. Après les coupures d’eau, nous voilà face à des coupures d’électricité intempestives durant des heures, il me semble que ça commence à devenir exaspérant : très franchement, que font les agents professionnels de l’EDM ? Accident ou erreur professionnelle ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here