Sursis pour les pompiers de l’aéroport de Mayotte

0
1173
A terme, les pompiers n'assureront plus la sécurité de l'aéroport

Le syndicat SNSPP-PATS 976 des pompiers de l’aéroport avait vivement réagi aux propos que Gérard Mayer avait tenus dans nos colonnes. Le président du conseil d’administration de l’entreprise EDEIS Aéroport Mayotte avait évoqué une réflexion en cours sur la pertinence d’une reconduction de la convention qui le lie au Service Départemental de Services et de Secours (SDIS). “Elle est critiqué par la DGAC et par la Chambre régionale des comptes”, visant le coût d’un pompier, “le plus élevé de France”.

Le syndicat craignait la suppression de ladite convention, et demandait au préfet une réunion en urgence avant le 15 novembre, en présence de leur présidente, du directeur du SDIS et du responsable de la DGAC Océan Indien. Leur inquiétude semble vérifiée si l’on en croit le communiqué de la présidente du SDIS.

Moinécha Soumaïla explique que la “fin de la coopération entre le SDIS et la société d’exploitation de l’aéroport de Mayotte” était au programme de sa rencontre le 7 novembre avec Gérard Mayer : “Il a été indiqué qu’une nouvelle convention serait signée d’ici la fin de l’année 2019 pour mettre fin à cette coopération en 2 étapes : au 1er juillet 2020 8 sapeurs-pompiers professionnels quitteraient la structure EDEIS, au 31 décembre 2020 les derniers sapeurs-pompiers professionnels seraient de retour au SDIS”, c’est à dire qu’ils ne seraient plus détachés.

Mais la présidente est parvenue à obtenir un sursis : “A l’issue des échanges avec le président de EDEIS, j’ai pu obtenir que la convention actuelle soit re-signée en l’état avant la fin de l’année 2019. Toutefois, pour EDEIS, la fin de cette coopération est inéluctable. Une nouvelle convention entre EDEIS et le SDIS sera mise au point d’ici le 30 juin 2020. Elle abordera les modalités et le calendrier de la fin de notre relation. Les administrateurs du SDIS comme les élus représentants des personnels seront tenus informés de l’avancée des discussions.”

Lire CP Présidente CASDIS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here