Economie, cuisine ou sport: l’Economie sociale et solidaire se glisse partout en novembre

2
270
L’Économie sociale et solidaire de mieux en mieux comprise à Mayotte

On va manger de l’ESS par tous les pores en novembre ! Depuis 12 ans, le Mois de l’ESS est devenu le rendez-vous incontournable des citoyens, des entrepreneurs, des étudiants, des salariés et des acteurs publics intéressés par les pratiques et les valeurs de l’économie sociale et solidaire.

Il s’agit de faire découvrir à un public non initié comment l’ESS invente au quotidien une autre façon de contribuer au développement économique des territoires au travers de manifestations les plus diverses : conférences, forums, portes ouvertes, ateliers, formations, animations ludiques et éducatives, etc.

En 2017, pour sa première édition à Mayotte, 15 événements avait été organisés à l’occasion du Mois de l’ESS. Cette année, les entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire proposent plus de 2.200 évènements en France, dont près de 40 rendez-vous incontournables à Mayotte. Lire le programme-mois-ESS-2019

Novembre, le mois de l’ESS

Travailler, vivre, consommer autrement… les acteurs mahorais de l’Économie Sociale et Solidaire démontreront tout au long du mois de novembre qu’une autre façon d’entreprendre et d’agir ensemble est possible.

« Définie par la loi du 31 juillet 2014, l’économie sociale et solidaire est un mode d’entreprendre et de développement économique, adapté à tous les domaines de l’activité humaine, à tous les secteurs d’activité.
Cette économie, créatrice de richesses et d’emplois, développe des produits et services qui visent l’intérêt collectif, l’implication des citoyens, le respect de l’environnement, la proximité des territoires,…
L’ESS regroupe des coopératives, des mutuelles, des fondations, des associations, des structures d’insertion par l’activité économique, des sociétés commerciales de l’ESS. Ces structures, quel que soit leur statut, sont communément appelées « entreprises de l’ESS » et respectent des principes éthiques forts :
– Un but poursuivi autre que le seul partage des bénéfices,
– Une gouvernance démocratique, définie et organisée par les statuts,
– Une gestion responsable (bénéfices réinjectés dans l’activité, réserves impartageables).

À Mayotte, l’économie sociale et solidaire représente 281 entreprises de l’ESS qui emploient a minima 2;613 salarié.e.s, soit 23 % de l’emploi privé de l’île*.

* Source : Panorama de l’ESS à Mayotte en 2017, Observatoire Régional de l’ESS Mayotte »

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here