Bug des bus lors de la visite d’E. Macron: le conseil départemental se dédouane

21
1294
Lors du discours d'Emmanuel Macron à Mamoudzou

Le bug de l’absence des groupes de femmes avec m’biwi, et de visiteurs en provenance des quatre coins du territoire n’est pas passé inaperçu lors du discours du président Macron à la tribune à Mamoudzou. Pas d’intention de nuire pour le conseil départemental, mais un dysfonctionnement dans les commandes de bus.

Mesure de gratuité de la barge, achat de bouteilles d’eau, installation de toilettes publiques… Le conseil départemental avait pris des mesures en coordination avec la mairie de Mamoudzou et avec les services préfectoraux. “Elles ont contribué à donner une belle image de Mayotte avec une population rassemblée”, estime le Département.

S’agissant des bus que le Conseil départemental a mis en place pour permettre aux habitants de l’île qui le souhaitaient de se rendre à Mamoudzou, des difficultés ont été observées dans la relation au prestataire titulaire d’un marché, “avec la non présentation des bus dans les communes de Kani-Kéli, Bouéni, Bandrélé et Chirongui à l’heure indiquée et parfois des retards par rapport aux horaires indiqués.”

Le Conseil départemental le déplore, “des explications ont été demandées sous huit jours au prestataire et le Département se réserve la possibilité d’en tirer toutes les conséquences. Pour autant, le Département ne saurait laisser dire, comme cela a pu être le cas, qu’il y aurait eu un quelconque sabotage ou une quelconque volonté délibérée dans ce dysfonctionnement. Ce type d’accusation gratuite n’est pas acceptable.

Lors de cette visite, a été abordé le thème de la pauvreté, qui n’est pas “exclusivement” de la compétence du CD, “d’ailleurs, ce sujet a fait partie des points évoqués entre le Président du Conseil départemental et le Chef de l’Etat. Il n’est pas exclu que des avancées puissent, là aussi, intervenir dans les prochains mois. C’est ce qui anime l’exécutif départemental.”

21 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here