L’immigration clandestine au cœur du programme de la visite du président Macron à Mayotte

Confortant les échos que l’on pouvait en avoir, la visite du président de la République tournera essentiellement autour de la lutte contre l’immigration clandestine à Mayotte. Une sorte de vitrine après le grand débat national.

13
1412
Bien que n'ayant foulé le sol mahorais que durant 3 heures lors de sa campagne en mars 2017, Emmanuel Macron avait pris de nombreux bains de foule

L’arrivée d’Emmanuel Macron est prévue à 9h30 ce mardi 22 octobre 2019 à Pamandzi. Un accueil républicain est prévu pour le président, qui embarquera ensuite sur l’un des nouveaux intercepteurs de la Police aux Frontières, comme son ministre de l’Intérieur l’a fait quelques mois avant lui. L’opération Shikandra, mise en place lors de la visite de la ministre des Outre-mer, lui sera présentée, notamment les modalités et les unités engagées.

Il sera quand même question du Contrat de convergence qui s’invite au menu du déjeuner républicain portant sur le développement de Mayotte. C’est là que devront être abordés les grands chantiers structurels de l’île.

Rebelote sur le thème de l’immigration clandestine dans l’après-midi, avec un déplacement à Hamjago, dans la commune de Mtsamboro, une des portes d’entrée majeures de l’immigration clandestine. Des échanges auront lieu sur « l’évolution de la stratégie opérationnelle » et sur les moyens déployés en matière de lutte contre l’immigration clandestine.

Emmanuel Macron lors du meeting à Labattoir le 27 mars 2017

Le président s’entretiendra ensuite à Mamoudzou avec le président du Département, avant de dîner avec « les femmes investies dans la vie locale, en hommage à Zéna M’déré ».

Le président passera la nuit à Mayotte, avant de s’envoler vers l’île de Grande Glorieuse, , une des Iles Eparses (il serait le premier président français à s’y rendre), sur le thème de la préservation de la biodiversité, puis direction La Réunion, mercredi après-midi, pour mettre en place le dispositif « Choose La Réunion », un label de renforcement d’attractivité du territoire. Une sorte de « OuiMayotte »…

C’est la 2ème fois qu’Emmanuel Macron foulera le sol mahorais, puisqu’il y avait passé quelques heures en mars 2017, mais la première fois comme président de la République.

A.P-L.

13 Commentaires

  1. C’est donc un échec ! On n’a d’autre problème à part l’immigration, Dieu est là pour ça. Occupons nous plutôt de la piste longue et l’infrastructure. Le problème des séjours spécifiques… ect

  2. Du coup il va répéter la même chose que la Ministre Outre Mer. Du style tout va bien mais c’est vous qui êtes aveugle et qui pensez à tort que l’Etat naturalise et régularise à tire larigot et que les kwassa arrivent tous les jours malgré les 150 millions offerts à Azaly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here