Correctionnelle: Détournement de 238.000 euros au préjudice de Bluesky

2
1073
Me Luc Bazzanella a obtenu un complément d'enquête

On ne connaît pas les détails croustillants de cette affaire d’abus de confiance, puisqu’elle n’a pas été jugée. Toujours est-il qu’en 5 jours, du 1er au 5 juillet 2019, L.R. a détourné 238.000 euros, notamment en chèque voyage, au détriment d’une l’agence de voyage de Mamoudzou, Bluesky.

Si l’affaire a été renvoyée, c’est que l’avocat de la société, Me Bazzanella, tentait de convaincre le juge Rodriguez lors de l’ audience correctionnelle ce mercredi, de la nécessité de demander un complément d’informations sur des complicités éventuelles : « La prévenue reconnaît les faits, mais devient amnésique quand on évoque l’argent. Elle ne sait plus où il est. Elle est soit simulatrice, soit malade ! » Soit, il faut chercher ailleurs.

C’est ce que demande l’avocat, « elle vit dans un vaste appartement appartenant à sa famille, où elle est logée gratuitement, et bénéficie d’un Duster, propriété de son frère, via une SCI, et dans lequel on a retrouvé des chèques voyage. Je demande donc de cerner l’activité de cette SCI, pour savoir si c’est par ce canal que ces sommes ont été dépensées. Surtout que le frère du gérant de la SCI est comptable. »

L’avocat de la prévenue a tenté d’évoquer un détournement de l’affaire initiale, « et ma cliente a avoué sous la pression de la police qui voulait ses aveux en la menaçant de ne pas revoir son fils si elle allait en prison. »

Le parquet se rangeait à l’avis du conseil de la société, « c’est important de cerner les complicités éventuelles ».

Après s’être retiré pour délibérer, le tribunal accédait à la demande d’un complément d’information pour « entendre le frère sur les faits faisant l’objet de la poursuite ».

L’affaire est renvoyée au 19 février 2019.

A.P-L.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here