Conseil départemental : débrayage d’une partie des agents de l’aménagement

2
598
Haoussi Boinahédja et Abdou Hariti comptent poursuivre le mouvement

Une partie des agents de la Direction de l’Aménagement, de l’Urbanisme et de la planification territoriale du conseil départemental, est en débrayage depuis lundi. En catimini jusqu’à présent, plus ouvertement ce jeudi, avec le blocage du portail d’accès à tous les services au moyen d’une chaîne.

« Nous avons envoyé un courrier à notre direction le 17 septembre, en leur demandant une réponse avant le 14 octobre, sans quoi nous mènerions des actions. Nous sommes passés à l’acte », nous explique Abdou Hariti, représentant de la CGT Ma au sein du service.

Ce qui a incité cette vingtaine d’agents à quitter leurs bureaux, c’est la réorganisation des services par la Direction générale adjointe, touchant trois directions, celle des services techniques, celle de l’aménagement, et la direction des services maritimes et Terrestres. « Le problème, c’est qu’on sort de deux ans de remise à niveau de l’organigramme », soulève Abdou Hariti.

La DEAL super star

Un bruit serait parvenu à leurs oreilles, celui de la migration du service investissement de la direction de l’aménagement… vers la DEAL, « comme pour le Sieam ! », lancent les syndicalistes présents. « Une opération engagée dans le cadre du contrat de convergence, croit savoir Bruno Gallois-Parmentier, CGT Ma, une convention dans ce sens avait été présentée lors d’une commission technique l’année dernière, puis retirée, et donc pas validée. » Ce que dément tout à fait Mahafourou Saidali, le DGS du conseil départemental que nous avons joint : “Il n’y a aucun transfert du service investissement vers la DEAL. La seule mise à disposition d’agents concerne la menuiserie, puisque seule la DEAL en possède une,  uniquement dans l’optique de fabriquer notre propre mobilier.”

Il tente d’expliquer l’objet de la grève: “Pour l’instant, la direction de l’aménagement fait surtout de l’appui aux communes, les agents le font bien d’ailleurs, mais sont peu dans l’aménagement. Le Directeur général adjoint avait proposé de prendre en charge tout ce qui est logement, il les a réuni en ce sens, mais ils ont refusé de négocier avec lui.”

Face à l’obstruction d’un portail cadenassé, le conseil départemental a fait envoyer la cavalerie « pour entrave » ce jeudi matin, les policiers étaient toujours sur place à 11h.

Anne Perzo-Lafond

2 Commentaires

  1. Chaque semaine on découvre de nouveaux services du Conseil Départemental, ça semble être une réserve inépuisable d’emplois fictifs. Les mecs font grève et personne ne s’en rend compte jusqu’à ce qu’ils finissent par barrer les routes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here