Suspension de la commercialisation des marmites en aluminium en provenance de Madagascar

La préfecture de Mayotte met en garde les consommateurs et professionnels dans l’utilisation des ustensiles de cuisine et aluminium en provenance de fonderies artisanales de Madagascar. Leur teneur en plomb dépasse de beaucoup les seuils autorisés.

13
1831
La marmite, l'ustensile de cuisine de base à Mayotte

Entre les mois de novembre 2018 et juin 2019, une dizaine de prélèvements officiels aléatoires sur des ustensiles de cuisine en aluminium en provenance de fonderies de Madagascar ont été effectués par les agents de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes du pôle C de la DIECCTE de La Réunion.

Le laboratoire national de Bordeaux a mis en évidence, grâce à des analyses de migration dans l’aliment, des dépassements de teneur en plomb très importants, conduisant à juger l’intégralité des prélèvements effectués non conforme et dangereux.

L’absorption de plomb au-delà d’une certaine limite a des effets néfastes sur le système nerveux, en particulier chez les enfants.

Il a été constaté par les agents du pôle Concurrence, consommation et répression des fraudes de la Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi de Mayotte la présence sur le marché Mahorais d’ustensiles en provenance de Madagascar identiques et similaires à ceux prélevés par les services réunionnais et analysés par le laboratoire national de Bordeaux.

Par conséquent, à l’instar du Préfet de la Réunion, le Préfet de Mayotte a pris un arrêté en date du 10/10/2019 visant à suspendre la mise sur le marché des ustensiles de cuisine en aluminium en provenance de fonderies artisanales de Madagascar, et demandant le retrait du marché des produits concernés. Seuls les articles pour lesquels il aura été prouvé qu’ils sont conformes à la réglementation en vigueur ou ne présente pas de danger pour la santé publique ou la sécurité des consommateurs pourront être remis sur le marché.

Les consommateurs et les professionnels sont appelés à la vigilance dans l’utilisation des produits qu’ils possèdent dans la mesure où il ne peut y avoir aucune assurance du fait de l’absence totale d’identification, de traçabilité et d’historique de tous ces ustensiles.

 

13 Commentaires

  1. La préfecture va chercher loin des problèmes qui sont sous yeux. À Mayotte, certains utilisent des antennes paraboliques usagées pour fabriquer des marmites en fonte. Que fait la préfecture pour en interdire leurs ventes?!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here