Caillassages à Doujani dans la nuit de samedi à dimanche

13
1501
La police est intervenue une grande partie de la nuit pour libérer la route (Image d'Archives)

Vers 23h30, une soixantaine de jeunes âgés de 13 à 17 ans selon la Police, ont décidé d’en découdre avec les policiers, sans raison particulière pour l’instant. Ils ont mis le feu à des poubelles collectives que la mairie venait de mettre en place, et s’en sont servi comme barrage sur la route nationale. “Ils ont ensuite envoyé des cailloux sur les automobilistes de passage, il y a eu plusieurs plaintes de déposées”, nous rapporte le Commandant Stéphane Cosseron. Il n’y aurait aucun blessé, mais des véhicules ont été endommagés.

Les forces de l’ordre ont cherché à sécuriser la voie publique, il n’y a pas eu d’interpellations, “le site était mal éclairé, la progression difficile”. L’ordre a été rétabli vers 3h30.

Des faits qui se sont déroulés peu de temps après la “Journée de valorisation des lauréats” d’Espoir et Réussite de Doujani, qui accompagne les jeunes et les parents en difficulté. Un évènement qui aurait pu provoquer des jalousies.Selon un témoignage, des collégiens auraient été reconnus parmi les fauteurs de trouble, une enquête va être menée dans la semaine, “il y aura vraisemblablement des interpellations”, toujours selon la police.

En terme de prévention dans ce quartier, la police n’est pas en reste puisque, le Commandant Cosseron nous explique qu’un Centre Loisir Jeunes de la police va être implanté à Doujani justement pendant les vacances, “nous allons sélectionner des jeunes à accompagner, pour leur faire faire des activités, et contrer l’oisiveté. Nous sommes le 2ème en outre-mer”.

A.P-L.

13 Commentaires

  1. Il faut en finir avec ces bacs poubelles collectifs. Il est temps de responsabiliser chaque foyer dans la gestion des déchets conformément à l’ article L 54-2 du code de l’environnement pour lequel chacun est tenu d’éliminer les déchets qu’il produit ou détient en respectant l’environnent. La municipalité pourrait mettre à disposition de chaque foyer un bac en contrepartie de la signature d’un contrat qui engage le signataire à gérer son bac et à respecter les horaires de ramasse qui lui sont communiqués, sous peine d’amande si le bac se trouve dehors en dehors des horaires prévus ou dans un barrage routier. Pour les quartiers difficiles d’accès pour les camions on pourrait envisager des bacs semi enterrés ou carrément enterrés comme on en voit de plus en plus maintenant dans les centre-ville en métropole. C’est à mon avis l’une des pistes pour enrayer ces phénomènes de barrages par bacs poubelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here