Nouveau retard de livraison du collège de Bouéni

C'est le vice-recteur himself qui communique auprès des médias. C'est que le sujet est sensible : le chantier du collège de Boueni a pris de nouveau du retard, les mêmes causes produisant les mêmes effets... Entreprises et marchandises importées sont en souffrance.

4
1824
Le futur collège de Bouéni... tel qu'on en rêve pour l'instant

Très perceptible l’impatience de Gilles Halbout, qui avait annoncé la livraison du collège de Boueni pour le mois d’octobre, après avoir déjà manqué deux rentrées. “Suite à des évènements indépendants de notre volonté”, invoque-t-il avant de détailler un état des lieux que trop connu à Mayotte, “les entreprises chargées d’un certain nombre de finitions ont accumulé un retard qui bloque la livraison de l’établissement. Le conteneur transportant le matériel nécessaire n’est toujours pas disponible”. Il s’agit d’une 2ème commande de faux plafonds, la 1ère s’étant évaporée dans la nature…

Pour rappel, le collège de Bouéni accueillera 900 élèves et 128 en SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) pour un total de 1028 élèves.

Avec une surface de 6.418m²  d’aménagements intérieurs (des salles pour l’enseignement général, 4 divisions de SEGPA, des équipements sportif, une restauration scolaire, la vie scolaire, une salle polyvalente, un CDI, l’administration, des ateliers de maintenance et des logements de fonction..) et de 6 490m² d’aménagements extérieurs (un parvis d’entrée, des stationnements véhicules, la cours de récréation, des aires de pratique sportive, les dessertes intérieures du collège et une aire de traitement des eaux usées), une priorité sera donnée à un ensemble intégrant de larges espaces verts dont un jardin nouveau de 900m² et un arboretum de 1.7 ha… On se contentera donc de rêver pour l’instant.

Génie et mauvais génies

L’arboretum est mûrement réfléchi, avec des cultures préalables ensemencées à partir de graines récupérées en collaboration avec un naturaliste. Cette culture des végétaux se fera aussi en lien avec une pépiniériste. “Cette installation, véritable cœur du projet éducatif, constituera un élément pédagogique prépondérant dans la conduite locale des activités liées au développement durable et à la préservation du biotope.”

Cet établissement scolaire s’inscrit dans une démarche bioclimatique avec une architecture favorisant la ventilation naturelle et préservant des espèces d’arbres endémiques (baobabs, Kapokier) pendant le chantier. Dès son ouverture, le collège sera ainsi bénéficiaire d’un aménagement paysager de grande qualité.

Le montant des travaux s’élève à 28 M€ (dont 2,9M€ d’études, 24,1M€ de travaux, et 1M€ de mobilier).

Lors de la pose de la première pierre, la ministre des Outremers de l’époque s’était ainsi exprimée : « C’est le génie de Mayotte de choisir et d’ériger des constructions permettant de vivre en harmonie avec son environnement ». Reste à écarter les mauvais génies qui s’acharnent sur le fameux container…

“Tous les services de l’État sont mobilisés pour éviter que d’autres retards ne surviennent. Le Vice-Rectorat assure l’ensemble des membres de la communauté scolaire de Bouéni, élèves, parents, enseignants et partenaires que tout sera fait pour leur offrir un établissement agréable et de qualité aux futurs usagers”, conclut le vice-recteur.

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here