Des projets des p’tits foundi du lagon qui sont devenus grands

A l’aube de ses 10 ans, le Parc naturel marin de Mayotte dit tirer un bilan très positif de l’un de ses projets phares : l’appel à projets « Les p’tits foundis du lagon ».

0
242
Le panneau du sentier sous-marin d'Acoua

Débuté en 2012 avec la sélection de 22 projets et la réalisation de 16 sorties pédagogiques en mer, ce dispositif a séduit des enseignants et partenaires associatifs de l’île qui encadrent du jeune public. « Les porteurs de projets se sont révélés chaque année plus nombreux et plus ambitieux ». Devant l’afflux de projets, le Parc dans le cadre d’un partenariat avec le vice-rectorat, a maintenu une sélection d’une trentaine de projets très variés, permettant ainsi chaque année à près de 2.000 enfants de découvrir les richesses du lagon.

Certains projets ont eu des résultats particulièrement intéressants pour le territoire, comme le sentier sous-marin de Mtsangafanou, proposé par les enseignants du collège de Mtsamboro et du lycée du nord à Acoua. L’étude du sentier a été menée par les élèves puis le sentier a été accueilli par la commune d’Acoua et mis en place par le Parc en septembre 2018.
D’autres projets, comme celui porté en 2015 par les professeurs d’EPS du collège de Bandrélé, ont permis à tout un établissement – soit 904 élèves âgés de 11 à 16 ans – de développer à partir d’activités physiques de pleine nature, le plus souvent en lien avec le lagon, une prise de conscience citoyenne du patrimoine environnemental collectif.

Les lycéens de Sada en formation de plongée, niveau 1 (Photo – Brigitte Ramis)

En 2018, de nouveaux projets aux thématiques innovantes ont été remarqués, comme celui du lycée de Sada qui a permis à 12 lycéens de se former à la plongée subaquatique et d’exhiber fièrement leur premier niveau de plongée loisirs.Ou encore, dans l’objectif d’une prise de conscience de l’environnement de la jeunesse mahoraise, le collège Frédéric D’Achery de Koungou a proposé pour la première fois une classe de 3ème « Ecologie » sous l’impulsion de deux professeurs d’Histoire-Géographie et de Sciences. Les 30 élèves, volontaires, ont dédié une cinquantaine d’heures à la compréhension du milieu naturel de Mayotte et de sa biodiversité afin d’agir pour sa protection. La classe a ainsi rejoint le mouvement mondial de grève pour le climat en écrivant un appel à la jeunesse de Mayotte et a animé plusieurs ateliers et expositions pour sensibiliser les plus jeunes.

« Aujourd’hui encore, quelques projets se démarquent par leur ampleur ou leur originalité, comme un nouveau projet de sentier sous-marin pédagogique en mer, la création d’une ferme corallienne ou encore la mise en place de deux aires marines éducatives. Ils ne pourront être traités sur cette année scolaire mais seront accompagnés par l’équipe du Parc sur du long terme. »

Les élèves de la 3ème Ecologie du collège F.D’Achery ont animé un stand de sensibilisation à la Fête de la nature (Photo – Arnaud Guillebert)

Bilan « P’tit foundis » 2018/2019 en quelques chiffres : 37 projets scolaires et associatifs retenus, 81 classes et groupements associatifs, soit 2081 enfants âgés de 6 à 18 ans, ont travaillé sur différentes actions visant la connaissance et la protection de l’environnement marin. 141 interventions du Parc marin dans les classes, 51 sorties pédagogiques extérieures et 52 journées de mer embarquant 1475 enfants sur le lagon

La nouvelle sélection des projets « P’tit foundis » 2019/2020 par le Parc :
26 projets scolaires et associatifs retenus sur 81 déposés, 88 classes et groupements associatifs qui bénéficieront de 167 interventions des agents du Parc en classe, sur le terrain ou en mer, soit 1843 enfants âgés de 6 à 18 ans, qui seront sensibilisés et pourront devenir acteurs de leur environnement marin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here