Aide à la personne: plus de 200 emplois à pourvoir en métropole

C'est un grande bouffée d'oxygène pour notre marché de l'emploi : les grandes sociétés du service à la personne en métropole s'engagent à recruter en CDI des jeunes Mahorais et Mahoraises formés au Titre Professionnel d'Assistant de Vie aux Familles par SOMAHAZI.

10
2186
Guillaume Richard, fondateur et PDG d'O2 (Groupe Oui Care), entouré par Abdoul Karime Bamana (à gauche), Chrystel de Bricourt et Mirhane Abdallah
Mardi dernier, le 17 septembre, lors de l’assemblée générale de la FEDESAP ( Fédération des Services à la Personne et de Proximité ), Mayotte a été mise à l’honneur au travers du témoignage de SOMAHAZI, (adhérente à la FEDESAP) venue proposer des candidatures d’élèves actuellement en formation à Mayotte au Titre Professionnel d’Assistant (e) de Vie aux Familles (ADVF).
“Les sociétés de services à la personnes Métropolitaines, adhérentes à la FEDESAP, sont actuellement en phase active de recrutement et veulent d’ores et déjà s’engager sur des recrutements massifs de nos jeunes Mahorais dès l’obtention de leur Titre Professionnel d’ADVF”, indique Somahazi.
En effet depuis plusieurs mois, le Conseil Départemental, le Pôle Emploi, OPCALIA, LADOM et SOMAHAZI se sont engagés sur un plan de formation au Titre Professionnel d’Assistant(e) de Vie aux Familles, pour 30 demandeurs d’emploi. Cette formation d’une durée de 6 mois est, pour la partie théorique, enseignée au sein de l’OF SOMAHAZI tandis que pour la partie stage en Entreprise c’est DAGONI-Services (Entreprise de Services à Domicile, Aide à la personne) qui accueille les stagiaires.
Des promesses d’embauche d’ici un mois
Les deux identités appartiennent à la même structure montée par Mirhane Abdallah (DAGONI-Services) et Chrystel de Bricourt (SOMAHAZI), qui  sont intervenus lors de l’Assemblée Générale et la journée des Rencontres du Bien Vivre à Domicile organisées par la FEDESAP mardi dernier. Lors de leur témoignage ils expliquent avoir mis en avant la qualité des candidates et candidats Mahorais qu’ils forment et recrutent pour intervenir auprès des personnes âgées  afin de leur apporter l’aide à domicile nécessaire à la perte d’autonomie. “C’est cette double casquette d’Organisme de Formation et d’entreprise d’aide à domicile qui a séduit les entreprises Métropolitaines qui s’engagent à recruter en CDI et à temps plein plus de 200 candidats formés et titrés durant l’année 2020 par SOMAHAZI”, expliquent-ils de concert.
Afin de formaliser ces intentions de recrutements, les deux dirigeants de DAGONI-Services et SOMAHAZI, démarrent un tour de France pour rapporter concrètement à Mayotte d’ici un mois les promesses d’embauches signées par les entreprises de services à la personne Métropolitaines qui sont par exemple, le groupe O2, le groupe FAMILY PLUS, le groupe MILLEPATTE, le groupe ALENVI.

Un tutorat d’un mois

Témoignage de Chrystel de Bricourt devant les entreprises adhérentes à la FEDESAP
Ces groupes ont des agences implantées partout en France Métropolitaine et SOMAHAZI aura donc la capacité à répondre aux souhaits des élèves avec la complicité de la Délégation de Mayotte sur Paris représentée par Abdoul-karime Bamana et des associations Mahoraises présentes dans les villes choisies par ces futurs salariés pour être proche de leur famille.
Afin de garantir au mieux leur insertion professionnelle, SOMAHAZI finance pour chacun un tutorat durant un mois au sein de l’entreprise accueillante.
Sachant que le taux de chômage à Mayotte atteint les 35%, SOMAHAZI se réjouit d’avoir pu proposer une formation et un emploi garanti à la clé à 30 demandeurs d’emploi, et se tourne dès maintenant vers les institutions Mahoraises pour l’accompagner sur une continuité de ce plan “mise en emploi en Métropole” pour plus de 200 emplois garantis à nos jeunes Mahorais(e)s.
Ces deux dernières années, SOMAHAZI a formé 53 demandeurs d’emploi au Titre Professionnel d’ADVF, 60 % sont actuellement insérées (la moyenne du département se situe à 17,3% de taux d’insertion).
Les services à la personne s’avèrent être sans conteste un secteur d’avenir. Pour y parvenir, SOMAHAZI appelle à un accompagnement du Conseil Départemental, du Pôle Emploi, d’OPCALIA et de LADOM.

10 Commentaires

  1. Vous vous moquez de qui , vous venez chercher les gens à Mayotte 😯 , à savoir que Mayotte a besoin de ces gens-là..
    Après avoir éparpiller les étudiants aux quatre coins du globe.

    Maintenant ils s’attaquent à autre chose…
    Peut-être après ça sera le policier qui sera muté à Nice , ensuite le président du conseil départemental sera muté je ne sais pas où

    Quel tristesse l’île

  2. Parce que les métropolitains ne veulent pas s’occuper de leurs vieux, là ils viennent récupérer une main d’oeuvre bon marché pour les tâches qu’ils jugent ingrates et eux venir tenir les fonctions de cadre sans forcément avoir les compétences!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here