Journées du patrimoine, une édition en or

Un petit bijou d'exposition attend les visiteurs au Muma ce week-end, tandis que les archives départementales dévoileront des documents rares. Le Département mettra aussi en valeur les tenues traditionnelles et le savoir-faire en tressage.

0
313
Chaque direction culturelle du Conseil départemental a son programme propre

“Le patrimoine a plusieurs facettes” et le Conseil départemental, organisateur et financeur des JEP 2019 compte bien en faire briller plusieurs cette année encore. L’inauguration officielle aura lieu samedi à 9 heures aux Archives départementales.

Les trois directions culturelles du CD auront chacune un programme bien à elle pour cette édition qui s’annonce haute en couleurs.
Du côté de la direction culture et patrimoine, Hidaya Chakrina annonce une action sur “les parures de fête de Mayotte”, l’occasion de valoriser “les tenues traditionnelles de la population de Mayotte lors des cérémonies et fêtes locales”. Cela se déroulera samedi seulement à l’espace Maharadja à Kawéni. On y découvrira aussi des ateliers de tressage de feuilles de cocotier, petite partie du “large  éventail d’aspects ludiques de notre patrimoine”.

Du côté des Archives départementales, le programme sur deux jours suivra le même schéma samedi et dimanche. De 9h à 9h30, exposition à l’extérieur avec 13 panneaux et des archives sous vitrine. Puis de 10h à 17h, les Archives ouvrent leurs portes au public, qui pourra y découvrir des documents rares comme un portrait du sultan Andriantsoli, des témoignages oraux archivés en format audio ou encore les archives cadiales de Pamandzi, M’Tsapéré, Tsingoni et Bandrélé, vitrines de la vie villageoise des dernières décennies.

Bourouhane Allaoui, vice-président en charge de la culture du CD

De son côté de Musée de Mayotte (Muma) qui participe aux JEP pour la 3e fois organise une exposition sur les bijoutiers de Mayotte. Sera exposé un atelier authentique collecté à Sada en 2017 au décès de son propriétaire, enrichi d’une partie iconographique. Les visiteurs pourront y découvrir des bijoux anciens remontant au XIIe siècle, d’autres du XIXe en argent et enfin, des bijoux plus modernes “liés aux mariages et à la vie quotidienne”, sans oublier les bijoux éphémères comme le henné. Ce volet des JEP est à découvrir dès samedi 14h au Muma sur Petite Terre.

Bien sur le programme des JEP ne s’arrête pas à ces trois propositions du Conseil départemental, puisque différentes communes et associations ainsi que la DAC organisent des activités propres, qui feront l’objet d’annonces distinctes au fil de la semaine. Les Affaires culturelles proposent néanmoins un agenda qui se veut le plus exhaustif possible et qui est à retrouver ici : https://openagenda.com/jep-2019-mayotte.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here