Vers la création d’une compagnie d’aviation 100% mahoraise

Une compagnie mahoraise, on avait commencé à en rêver avec Ewa Air, mais l'entreprise reste une filiale d’Air Austral. Pour apporter de la concurrence sur la desserte régionale, trois jeunes entrepreneurs mahorais mettent leur force de frappe en commun.

22
7192
La nouvelle compagnie affrétera un B737 d'Air Mediterranean

Au pays des séismes, en voilà un qui promet de secouer pas mal le landerneau aéronautique régional : trois entrepreneurs locaux s’associent pour créer la société AB Travel and Tour SAS. Les deux premières lettres de l’alphabet accolée prêtent à confusion, c’est un peu normal : « Cela n’a rien à voir avec la compagnie régionale », nous explique Ayad Bourhane… le patron d’AB Aviation, basée aux Comores.

Il s’agit d’une toute autre structure malgré tout, puisqu’il s’est associé à Tanchiki Maoré (MAP) et Maliki, à la tête du bureau d’étude. Leur volonté d’apporter une concurrence dans les liaisons Mayotte-Réunion (pour commencer ?) les a incité à porter leur choix sur un Boeing 737-400, loué à une compagnie grecque, Air Méditerranean.

Le capital de départ est de 40.000 euros, « et doit évoluer à 400.000 euros, pour un investissement total de 2 millions d’euros », explique le chef d’entreprise. L’organisation de la ligne se fera sur 3 ans, avec 80% des dessertes sur l’aéroport réunionnais de Gillot/Roland-Garros, et 20% sur celui de Saint Pierre.

Quant à la crainte d’un veto de la Direction générale de l’Aviation Civile (DGAC), il se veut rassurant : « Nous ne devrions pas avoir besoin de son autorisation, il s’agit d’une liaison intra-communautaire, entre deux territoires européens ».

Le projet est bien avancé, puisque les liaisons devraient commencer en novembre-décembre. Malgré tout, il est encore trop tôt pour évoquer le prix des billets, explique-t-il : « Nous avons commencé par lancer ce mercredi un ‘creative talk’ à destination des élus, pour trouver un nom à cette compagnie. Ils ont répondu présents et ont joué le jeu. » Le nom sera dévoilé dans les jours qui viennent.

Anne Perzo-Lafond

22 Commentaires

  1. Croisons les doigts pour que ça soit du sérieux car, ce que je vais dire ne va pas plaire à tout le monde mais la plupart des entreprises mahoraise ne sont pas sérieuse. Ne respecte pas les horaires d’ouverture, ne sont pas sérieux dans la paperasse, … même pas sérieux même quand on les embauche…

    Croisons les doigts 🤞🏽🤞🏽🤞🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here