Les nouveaux entrepreneurs de la 13ème édition du Concours Talents

De nouveaux secteurs ouvrent des perspectives économiques et notamment de loisirs à Mayotte. Pépinières, jet ski, jeux de société ou relaxation sont au programme. Suivez le guide.

0
270
Les graines d’entrepreneurs ont germé grâce à la BGE

Comme tous les ans, ce concours encourage les entrepreneurs en herbe, les conforte dans leur activité ou les aide à se développer. On a tous en tête le succès de Maoré Assainissement Propreté (MAP), mené par Tanchiki Maoré, qui fut accompagné lui aussi par la BGE. Un groupe qui emploie maintenant prés d’une centaine de salariés, on en rêve pour Mayotte.

Pour cette édition 2019, 11 entrepreneurs se sont présentés devant le jury le 6 septembre 2019 à l’hôtel Sakouli. A l’issue des présentations, plusieurs entrepreneurs ont été récompensés le soir même lors de la remise des prix. Et la détermination des candidats, et plus particulièrement des lauréats, de cette 13ème édition fait plaisir à entendre.

Nadjima Hassani explique avoir dépassé la maladie grâce à la massothérapie, qu’elle propose aussi comme un moment bien-être (Image BGE)

Dans la catégorie Service, Hadjima Hassani l’emporte pour son Cho-Langa à Combani, un institut de massothérapie. « J’ai eu de gros problèmes de santé, et tout en ayant un suivi thérapeutique dans un centre antidouleur, j’ai eu recours à des séances de massothermie, de la réflexologie plantaire, pour apprendre à dompter mes douleurs, cela m’a soulagé. » C’est un secteur « quasi inexistant à Mayotte », informe la jeune femme qui a voulu revenir sur son île avec son mari pour s’y installer, « et faire profiter aux mahorais de cette alternative aux soins, sur un territoire de désert médical. » Elle travaille avec des infirmiers sur le côté santé, mais propose aussi des séances de « bien-être aux travail », pour les entreprises, et s’attaque déjà au secteur du tourisme, pour lequel elle a investi dans de nouvelles machines. (06 24 49 19 66)

Le coup de cœur dans cette catégorie est allé à Patrick Muller pour son Latitude Jet Event. Ancien routier, il décide de passer son BP JEPS de monitorat de jet ski en Charente où il commence à exercer. Depuis qu’il a découvert Mayotte, il a décidé de s’y implanter, et propose des séances découvertes et des ballades en jet ski. (06 67 84 61 63)

Clément Rollet dans sa pépinière (Image BGE)

Le prix de la Femme entrepreneur dans cette catégorie service revient à Inaya Assirani, pour la société Wallou, centre de formation et de loisirs. (06 39 28 10 63)

La catégorie Commerce se met au vert avec son lauréat cette année. Titulaire d’un BTS en aménagement paysager et une licence en Aménagement durable, Clément Rollet crée « Plants passion pépinière » à destination des particuliers, « mais aussi pour approvisionner les agriculteurs et leur permettre d’accroitre leur productivité », explique-t-il devant des dizaines de pots de semis de persil. Outre la BGE, il est aussi passé par la couveuse Oudjérébou. (0639 22 25 41)

Le coup de cœur du jury récompense Mohamed Ben Ayed, gérant de la société “Saveur Crêpe” ( Crêperie Ambulant, 06 39 68 81 93)

Le prix de la Femme entrepreneur dans la catégorie Commerce est attribué à Andrea Istasse, pour sa société de restauration rapide-traiteur Gourmand’Isle à Mamoudzou.(06 39 68 81 93)

Anne Perzo-Lafond

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here