Piste longue et tarifs de l’aérien : les maires s’adressent au président de la République

On peut penser que l’un va impacter l’autre : le rallongement de la piste, demandé pour une énième fois, devrait être un appât à compagnies aériennes. En tout cas, ça ne peut pas freiner la concurrence. Adressée au président de la République, la missive parviendra-t-elle à faire tomber les dernières réticences ?

9
1037
La courte piste de l'aéroport de Pamandzi

Le courrier annoncé comme signé par l’ensemble des maires fait état d’une union pour la défense de la desserte aérienne, dans le cadre de l’association dédiée, l’AUTAM. Si les noms des maires de Chirongui et Dzaoudzi Labattoir sont bien inscrits, manque malgré tout leur paraphe. (Voir la Liste des signataires)

Partant du constat que Mayotte est mal connectée aux grands axes de circulation des biens et des personnes, et qu’il est difficile dans ce cas de mener à bien des projets, ils énumèrent les causes : multiplications des annulations et des retards de vol, pannes répétées des appareils… Les élus évoquent également les « tarifs excessifs (…) sans rapport avec les distances qui nous séparent des destinations, à savoir La Réunion et la métropole. »

Quant à la sécurité, les 1.900 mètres contraignent les pilotes à une formation spécifiques, un handicap majeur lorsque Air Austral a dû affréter les appareils d’autres compagnies, comme ce fut le cas pour Wamos et Aigle Azur.

Pour toutes ces raisons et au nom de la continuité territoriale, les maires demandent la réalisation de la piste longue, un souhait de la population inscrit aux conclusions du débat public de novembre 2012, et l’ouverture du ciel mahorais à la concurrence.

A.P-L.

9 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here