23.9 C
Dzaoudzi
vendredi 30 septembre 2022
AccueilorangeLes personnes âgées, de plus en plus vulnérables

Les personnes âgées, de plus en plus vulnérables

Ce jeudi, un séminaire sur les aînés de Mayotte se tenait au Conseil départemental à l'initiative de la fédération mahoraise des associations de personnes âgées et retraitées (Fmapar). Il s'agissait de réfléchir aux outils de lutte contre l'isolement croissant des personnes âgées dans une société en pleine mutation.

Quel avenir pour la musada alors que de plus en plus de jeunes quittent l’île, et qu’un nombre croissant de retraités est exposé à la solitude ? C’est un des enjeux abordés ce jeudi matin au conseil départemental sous l’impulsion de la Fmapar.

“Le séminaire est sur la vunérabilité, c’est un mot généraliste, explique Sayra Mohamed, vice-présidente de la fédération. Nous voulons parler de la maltraitance, du délai de traitement des dossiers (d’aide à domicile NDLR) aussi, car des fois, ça prend trois ou quatre mois. Or, il arrive que la personne décède avant que son dossier ne soit traité. Ce séminaire, c’est l’occasion pour les associations d’exposer ces problèmes. On veut aussi parler de la fragilité, émotionnelle mais aussi liée à la maltraitance, ou à la solitude.”

Un hémicycle clairsemé pour ce rendez-vous

Si ce débat est si important aujourd’hui, c’est que “la question des personnes âgées ne s’est invitée dans le débat que tout récemment” indique la préfecture, “en raison de la solidarité familiale et communautaire qui commence à s’effriter”. En effet, là où les us et coutumes de Mayotte assuraient jadis à chaque parent d’être pris en charge par ses enfants, c’est de moins en moins le cas, notamment car les jeunes sont de plus en plus nombreux à quitter le département. Face à ce changement de paradigme, “il faut sensibiliser et mettre en place pour les aînés des endroits où se retrouver, il faut briser ce tabou et cette négation, au motif que notre culture veut que…”

Autrement dit, la fédération milite pour la création d’outils communautaires pour assurer une continuité dans l’attention portée aux personnes âgées, sans nier les changements de société. Il faut s’adapter, en somme, car des maisons de retraite à la mode métropolitaine seraient difficilement acceptées ici.

C’est aussi un enjeu de cohésion sociale pour le territoire, note la représentante du préfet, “face à une jeunesse nombreuse et en perte de repères”.

Sayra Mohamed, vice-présidente de la fédération des associations de personnes âgées et retraitées

“C’est quand les personnes âgées ne communiquent plus avec la jeunesse qu’il y a des dérapages” corrobore Sayra Mohamed. Il en va aussi de la transmission de certains savoirs, que les cocos et bacocos transmettent traditionnellement aux petits enfants, et qui se perdent du fait de cette rupture intergénérationnelle.

Des outils se mettent peu à peu en place, notamment pour faciliter le signalement des cas de maltraitance, et la prise en charge des victimes. Pour la cohésion aussi, puisque des partenariats entre la fédération et les CCAS de l’île seront signés d’ici septembre afin de monter des projets au plus près de la population.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le prix des produits pétroliers pour le mois d’octobre reste globalement...

139533
Pour le mois d’octobre, le prix de l’essence continue sa baisse, a contrario de celui du gazole dont la légère hausse est atténuée par...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com