Municipales à Mamoudzou : l’adjoint aux travaux s’est construit un programme

Ibrahim Ali, adjoint au maire en charge de la voirie et des travaux , se lance dans la campagne des municipales à Mamoudzou. Il espère voir la majorité se rallier derrière lui.

7
1824
L'équipe de campagne au complet, avec Faouzia Kordjee à gauche

La course aux municipales est lancée. Adjoint au maire en charge des travaux, l’ingénieur Ibrahim Ali se rêve en futur maire et espère “une adhésion massive lors de ces élections”, qui auront lieu dans moins d’un an.

Pour le candidat, premier à officialiser sa candidature à la mairie, la ville “a besoin de renouveau et d’un dynamisme”, la nouveauté de son programme est selon lui que “la population sera associée”. C’est un prérequis, explique-t-il, dans la “lutte contre l’exclusion sociale, la pauvreté, et le chômage qui atteint 42% chez les jeunes et 53% chez les femmes”. Pour y parvenir, “on va travailler sur l’individu. La municipalité a mené des projets, mais les personnes ne s’y retrouvent pas car elles sont dans le chômage, la précarité, la pauvreté. Le but est de leur offrir un cadre de vie où ils soient à l’aise”.

Parmi les idées avancées par le candidat, l’aménagement d’une “promenade le long du front de mer, de la barge jusqu’au Baobab en passant par la pointe Mahabou. Ce sera un parcours éclairé et doté de caméras. Cela peut être financé par des fonds européens jusqu’à 85%”. Pour le volet social, Ibrahim Ali propose “d’utiliser le CICE pour offrir aux jeunes une formation et un emploi”. Cela pourrait passer par la mise à disposition gratuite pendant quatre mois d’un local de co-working aux entrepreneurs susceptibles de recruter par la suite.

“Pas un coup de poignard dans le dos” de Mohamed Majani

Côté déplacements, il souhaite aller plus loin que le Caribus, en installant deux téléphériques, un qui irait du pôle multimodal de la barge jusqu’à la zone Nel et l’autre, de Vahibé jusque Passamaïnty. But affiché : réduire l’usage de la voiture.

Le candidat veut bâtir une commune qui tienne plus compte de l’individu selon lui

Alors que la campagne se trouve ainsi lancée pour les municipales, l’élu ne souhaite pas quitter son siège auprès de Mohamed Majani. “Je ne démissionnerai pas de mon poste, j’ai prévenu l’équipe municipale de mon projet en octobre 2018, ce n’est pas un coup de poignard dans le dos. Beaucoup de mes collègues partagent ma vision, je ne me présente donc pas contre la majorité. On verra d’ici décembre qui est contre qui” exprime l’adjoint ambitieux. On souhait, c’est maintenant de voir les autres élus se rallier à lui. Aucun n’était présent à ses côtés pour la présentation de sa candidature.

Y.D.

7 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here