Le Parc marin, la main dans le sac

Ce samedi, le Parc naturel marin de Mayotte a participé à l’opération de nettoyage organisée par l’association « Cocotiers rigolos » en amont du collège de Tsoundzou. Dans une ambiance bon enfant et sous un soleil radieux des sacs poubelle ont été distribués par le Parc aux participants puis une équipe du Parc a contribué au nettoyage et à la sensibilisation.

0
710
Soutenue par l'AFB l'opération était menée par les Cocotiers Rigolos (photo AFB)

“Chaque année des milliers de tonnes de déchets sont déversés directement ou indirectement dans le lagon et étouffent progressivement la vie marine. Le Parc naturel marin soutient chaque fois que possible les actions qui permettent d’éviter le déversement des plastiques dans notre lagon.
Les déchets, le lagon et l’assiette du pêcheur Les déchets arrivant dans le lagon représentent un danger pour un grand nombre d’espèces marines qui peuvent les ingérer ou s’y emmêler, et en mourir. Ils servent également de moyens de transport pour des
espèces exotiques potentiellement envahissantes.
La grande majorité des déchets sont en matière plastique. Issus de l’industrie pétrolière, les déchets plastiques se réduisent peu à peu en micro plastiques et relâchent des particules invisibles pour la plupart toxiques. Ces polluants seront assimilés par toute la chaîne alimentaire pour arriver jusque dans nos assiettes !
En favorisant les maladies des animaux marins, ces déchets et ces polluants ont aussi un impact sur la qualité des eaux, la pêche, le tourisme et la croissance des coraux.
Une lutte de tous les instants
La gestion des ordures sur le département s’améliore d’année en année, notamment par la mise en place de trios sélectifs (plastique, verre, métal) et la création d’un Centre d’Enfouissement Technique.
Cependant, pour réduire de manière durable la quantité de déchets dans le lagon, cela passe par plusieurs voies :
– limiter autant que possible l’utilisation d’emballages en plastique à usage unique en privilégiant les contenants réutilisables,
– renforcer le fonctionnement du système de collecte des déchets et trouver des solutions locales de valorisation des déchets.

Le Parc contribue à cet objectif en participant ponctuellement aux initiatives de nettoyage, à terre comme en mer, et en collectant des données sur les déchets marins par des suivis réguliers. Ces données permettront de savoir objectivement si la quantité de déchets en mer évolue ou non avec les actions réalisées par l’ensemble des parties prenantes.

De nombreux jeunes ont participé (Photo AFB)

Si on vous demande encore : « pourquoi réduire nos déchets ? »
L’amélioration de la situation des déchets en mer est dans l’intérêt de l’ensemble de la population mahoraise. Un meilleur état de santé des écosystèmes marins (coraux, mangroves…) apporte des bénéfices directs à la population, via la pêche ou la protection du littoral. De plus, si les déchets produits à terre arrivent dans le lagon, ceux-ci reviennent ensuite sur les plages de l’île, fréquentées par l’ensemble de la population de Mayotte et les touristes de passage. La réduction des déchets contribue donc au développement économique et à l’amélioration de la qualité de vie de la population.

Quelques gestes citoyens simples (et qui permettent de faire des économies) :
– Evitez les assiettes et les couverts en plastique lors des voulés
– Faites vos courses avec des sacs réutilisables
– Sélectionnez des articles qui n’ont pas plusieurs emballages
– Privilégiez les produits labellisés (produits d’entretien…)
– Faites le tri sélectif en rapportant le métal, le verre, le plastique et les piles
– Evitez le gaspillage : faites du compost !
– Participez aux journées de nettoyage organisées par les associations et les communes
– Profitez des initiatives locales comme l’échange de cannettes et boîtes de conserve vides contre des biens de consommation courante, comme les laveries sociales et écologiques, comme l’artisanat.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here