Tortue dans un taxi : le conducteur libéré

Le conducteur d'un taxi poursuivi pour braconnage de tortue a été libéré après sa garde à vue. Un imbroglio judiciaire a conduit à sa libération en attendant une prochaine date d'audience. Ce qui crée une possible brèche dans la politique de tolérance zéro à l'égard des braconniers.

28
2976
La tortue était ligotée. Les policiers l'ont remise à la mer (photo : AFB)

La politique dissuasive du tribunal de Mamoudzou à l’égard des braconniers de tortues en a pris un coup ce mercredi. Dans la nuit de lundi à mardi, le conducteur d’un taxi brousse était interpellé alors qu’il transportait une grande tortue, vivante, dans son véhicule. Placé en garde à vue, il faisait mardi l’objet d’une convocation en comparution immédiate pour le lendemain. Jusque là, c’est le chemin tout tracé que suivent les braconniers pris sur le fait, qui finissent généralement derrière les barreaux. C’est la politique de tolérance zéro adoptée par le tribunal depuis plusieurs mois, et qui fait jusqu’à présent jurisprudence.

Mais la machine judiciaire a dévissé. Alors que le procureur réclamait le placement en détention provisoire du prévenu pour la nuit, le juge des libertés et de la détention (JLD) a décidé de remettre ce dernier en liberté, estimant qu’il avait de bonnes garanties de représentation. Cette décision inhabituelle avant une comparution immédiate a entraîné un imbroglio procédural. Au lieu d’être amené à la barre menottes aux poignets, le taximan est venu libre, et des failles dans la procédure de comparution immédiate ont amené le tribunal à se considérer “non saisi”, et donc incompétent pour juger l’affaire ce jour.

L’animal était entravé dans le coffre d’un taxi. Le conducteur a échappé à la prison. (photo : AFB)

En soi, celle-ci n’aurait de toutes façons pas pu être jugée, puisqu’en l’absence d’avocat (la grève se poursuit au barreau), il fallait renvoyer le procès. Mais, à l’instar d’un autre braconnier présumé qui sera jugé lundi prochain, l’homme aurait alors pu être, éventuellement, placé en détention en attendant l’audience. Impossible dans la procédure visant le taximan. Après être venu de son plein gré au tribunal, il a suivi le procureur pour se voir délivrer une convocation à l’audience du 24 septembre où il sera jugé devant un tribunal à juge unique, au lieu de l’audience collégiale de comparution immédiate.

Dans ce contexte, le risque de voir prononcer une peine de prison ferme est bien plus faible. La crainte pour les défenseurs des tortues est que cette procédure ne vienne ébrécher la jurisprudence, et que la dissuasion ne soit plus au rendez-vous.

Y.D.

28 Commentaires

  1. Des mesures draconiennes contre le braconnage à Mayotte mais pas de poursuite contre les agents de la police de l’air et des frontières qui maltraitent les comoriens qui sont chez eux à Mayotte : c’est du n’importe quoi, c’est ubuesque très sincèrement.

    • Ben Wa Coustoum ! Pense-tu que les comoriens ne sont pas chez eux à Mayotte ? Non mais tu rigoles ou quoi ? C’est l’occupant indésirable qui doit impérativement plier bagages pour rentrer chez lui en France.

    • Miguel zaidou ! Parle-moi sur un autre ton s’il te plaît. Ce n’est pas parceque l’occupant indésirable et incontrôlable te fait miroiter des billets de banque en euros, que tu vas perdre la raison. Quel bouffon celui-là !

    • Et maintenant, si vous n’êtes même pas capables de raisonner comme des adultes matures, responsables et cultivés, je vous prie de fermer vos gueules car j’ai d’autres chats à fouetter. Merci de comprendre.

    • Said Hassane arrête la moquette ça va te rendre fou acceptez d abord votre indépendance ainsi vos frères anjouannais et moheliens après on en parlera les comoriens sont partout chez eux dans ce monde même en Libye Maroc Tanzanie et aux Qatar tkt vous êtes des voyageurs comme les gitans

    • Fant homme ! Je comprends pourquoi vos idées sont à la dérive, sans contrôle aucun de votre part : m’ssi mhali tou ! Wagnawe ! Afa wagni mawema zitsoi ? Afa wagni magaou ? Aou mfoussou massera ? Bwiiiiiiiiiii ! Maskini wadjema zagnou ! Namoindre natsi hoho !

    • Ben Wa Coustoum ! Qu’est-ce tu as à délirer de la sorte mon cher ami ? Un problème par hasard ? Bon ben forme-là si tu n’as rien à dire de sérieux. Je ne tolère pas les paroles offensantes après une prise de m’ssi mhali comme tu as l’habitude de le faire.

    • Said Hassane merci de ne pas m afficher la prochaine fois d accord ? je me bas pour l esclavagiste mais les premiers qui traitent des Esclaves ceux ne sont pas vous les grands comoriens ? vous croyez que ce que vous faites aux anjouannais et moheliens se bien vous oubliez vos comportements envers les autres nos grands parents ont subit la même chose la raison pour laquelle ils ont fait marche arrière va aux comores pour aider ses pauvres gens qui souffrent par la dictature au lieu de réclamer une île qui vous appartient pas depuis 1840 on est français se la France qui nous avait réunis avec vous ainsi Madagascar pk vous réclamez pas Madagascar ? vous vouliez faire pareil comme Mayotte et malheureusement il y a des massacres ça commençait à cause de votre comportement laissez nous en paix on est mieux libre sans vous

    • Ben Wa Coustoum, désolé pour l’affichage, cela ne se reproduira plus, c’est promis. Mais dire que les grands comoriens maltraitent les autres, c’est de la fausse accusation, c’est un peu trop dire quand même, ne trouves-tu pas ? En tout cas, merci pour ton calme et ta sérénité à chercher à m’expliquer le pourquoi de votre retrait des Comores. Décidément, tu en connais des choses toi ! En résumé, chacun de nous campe sur sa position.

    • Said Hassane toi pour parler comme ça tu dois être assis dans ton petit confort parisien ou marseillais pour lancer ces provocations dont ce sont les vrais comoriens qui sont fiers de leur pays et qui essayent de s’en sortir en venant espérer à Mayotte (en France) qui vont subir les conséquences.

    • Ben Wa Coustoum et Soula Sma, mais pourquoi bon sang vouloir me localiser ? Peu importe ma position, l’essentiel c’est le débat, ne trouves-vous pas ? En tout cas je vous remercie de votre courtoisie, si le reste de vos compatriotes avaient la même culture et même comportement comme vous, peut-être que je m’efforcerais de baisser d’intensité mes ripostes proportionnelles. Bref, le respect mutuel est primordial, un préalable à tout débat.

    • À vrai dire, ce ne sont pas des provocations envers les mahorais, loin de là. Et je n’ai rien contre eux non plus. Mais bon, cela peut vous paraître abscons, mais la ou les personnes qui sont sur ma ligne de tire se reconnaissent parfaitement. Je ne peux pas vous en dire plus pour ma propre sécurité. Merci de comprendre.

  2. Eh hooooo ! Écoutez tous : un citoyen qui capture une tortue pour sa consommation personnelle et un agent de la police de l’air et des frontières ( paf ), qui tue froidement comme un lapin un citoyen comorien qui est chez lui à Mayotte, suite à un simple contrôle d’identité qui a viré au drame. l’agent de la paf est immédiatement blanchi et le citoyen écope d’une lourde à Mende, voir même de la prison ferme. C’est ça la justice pour vous ? Franchement, vous me foutez la honte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here