De nouvelles infrastructures pour la pêche

Un projet de déploiement de 7 pontons et halles de pêche fait partie de cet ambitieux chantier identifié comme moyen de développement endogène pour le département de Mayotte.

2
575
Un pêcheur mahorais

Le 29 juillet, une réunion présidée par le secrétaire général de la préfecture à la demande de l’association des pêcheurs s’est tenue à la préfecture en présence du maire de Dzaoudzi et président de l’intercommunalité, des représentants de la CAPAM et des services de l’État.

Cette réunion a permis de réaffirmer l’importance de la structuration et du développement de la filière pêche par l’ensemble des partenaires : État, conseil départemental, intercommunalités et communes. Un projet de déploiement de 7 pontons et halles de pêche fait partie de cet ambitieux chantier identifié comme moyen de développement endogène pour le département de Mayotte.

Le financement de ces pontons et halles de pêche est inscrit au contrat de convergence au travers des contributions de l’État, du conseil départemental des intercommunalités mais également des fonds communautaires.

Les travaux de réalisation de ces infrastructures sur petite terre (ponton et une halle de pêche) sont prévus dans le cadre du projet d’aménagement plus global du site dit du « four à chaux » dont la vocation est ainsi réaffirmée. Ils s’inscrivent en complément du marché couvert et des équipements pour le public qui y sont également programmés.

Un premier chantier en 2020

Les travaux de la halle et ponton portés par l’intercommunalité débuteront par la partie halle de pêche avec un début de chantier prévu début 2020 pour une durée d’un an. La réunion d’aujourd’hui avait pour but de présenter le détail des équipements qui prendront place sur le four à chaux et destinés aux professionnels de la pêche d’une part, de réfléchir aux conditions de travail durant la période de chantier afin de garantir une poursuite d’activité dans des conditions de sécurité et d’hygiène satisfaisantes d’autre part.

Sur ce deuxième point, il a été convenu qu’une réunion sera très rapidement organisée afin de définir une zone sur laquelle seront installées des installations temporaires de type algeco pour l’accueil des pêcheurs durant cette phase et jusqu’à livraison des nouvelles infrastructures.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here