Incendie à Kawéni : pollution et conseils sanitaires

L'incendie chez Enzo recyclage n'a pas altéré la qualité de l'air selon la préfecture, mais des particules issues de la combustion nécessitent de respecter des mesures de prudence que l'ARS explique ci après

10
538
Les fumées nécessitent quelques mesures de prudence

La préfecture de Mayotte communique sur la lutte contre le feu à Kawéni, et sur la pollution qui en a découlé. Des habitants ont notamment fait part de leur inquiétude aux Hauts Vallons où une forte odeur de caoutchouc brûlé a envahi des appartements dans les jours suivant le sinistre.

“L’incendie de la société Enzo Technic Recyclage considéré comme éteint est resté sous la
surveillance d’une dizaine de sapeurs pompiers avec une vigilance particulièrement accrue au cours des dernières heures suite à la levée du vent. Un véhicule de feu et un dispositif de surveillance resteront présents toute cette nuit.
L’incendie qui est survenu a cependant exposé les zones environnantes à des résidus de
combustion des produits entreposés (pneus, batteries, déchets d’équipements électriques et électroniques).
Ces résidus peuvent être présents dans l’environnement soit sous forme de particules en
suspension dans l’air soit sous forme de poussières résiduelles à l’intérieur des habitations ou sur les sols extérieurs.
A ce titre l’ARS Océan Indien recommande à la population de :
– Ne pas consommer de fruits et légumes cultivés dans un périmètre de 300 mètres autour
du lieu de l’incendie. Un arrêté préfectoral interdisant la commercialisation des produits
issus de ce périmètre a été pris.
– Laver soigneusement les fruits et légumes cultivés en périphérie de cette zone.
– Ne pas utiliser l’eau des rivières ni pour le lavage ni pour un usage alimentaire,
conformément à la réglementa”on existante.
– Procéder à un nettoyage des surfaces intérieures des domiciles avec une serpillère humide, sans utiliser de balai ni d’aspirateur pour éviter de mettre les poussières en suspension.
– Laver les linges de maison et tout objet pouvant être porté à la bouche, surtout par les
enfants (jouets…)
La qualité de l’air, de l’eau et des sols feront l’objet d’analyses approfondies au cours des jours à venir dans le périmètre de l’incendie.

L’incendie du site Enzo Recyclage ce dimanche (Photo préfecture de mayotte)

Dans l’intervalle, l’association HAWA, en charge de la surveillance de la qualité de l’air à Mayotte a informé les services de l’État que les concentrations des polluants relevées du 07 juillet au 09 juillet dans la station la plus proche de l’incendie (Koungou, à 3km) ne montrent pas d’altération de la qualité de l’air pour les polluants réglementaires mesurés dont : PM10 (particules en suspension dans l’air dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres), PM2.5 (pollution atmosphérique aux par”cules fines), CO (monoxyde de carbone), NO2 (dioxyde d’azote), SO2 (dioxyde de souffre) et O3 (ozone).”

10 Commentaires

    • Lydia Salamanca c’est sûr, c’est ce que l’on veut tous. En espérant qu’ils nous disent la vérité car pour Chernobyl, l’État avait dit à la population que ça s’était arrêté aux frontières de la France, comme si le vent et la pluie connaissent les frontières

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here