26.9 C
Dzaoudzi
lundi 3 octobre 2022
AccueiljusticeMajani en appel: pas d'inéligibilité, ni de prison avec sursis, mais une...

Majani en appel: pas d’inéligibilité, ni de prison avec sursis, mais une forte amende

L'équipe de la mairie de Mamoudzou aura été bien conseillée d'interjeter appel du jugement de première instance pour délit de favoritisme : la peine de prison avec sursis n'a pas été retenue par la Chambre d'Appel qui frappe par contre plus durement au portefeuille. C'est le procès de la négligence pour les juges.

L’affaire de délit de favoritisme qui visait la mairie de Mamoudzou et plusieurs de ses représentants, portait sur des marchés publics relatifs aux travaux de rénovation de la mairie annexe de Kawéni. Les règles d’attribution des marchés n’avaient pas été respectées.

Le maire Mohamed Majani, avait été le plus lourdement condamné, avec une peine d’un an de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende. Son directeur général des services prenait 8 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende. Les autres prévenus étaient condamnés à des peines de 2 à 8 mois avec sursis et des amendes de 4.000 à 5.000 euros.

Après avoir plaidé la relaxe générale, les avocats avaient incité leurs clients à faire appel, un risque pour le maire à un an des municipales, puisque l’avocat général, comme le procureur du TGI, requérait inéligibilité.

Le délibéré est tombé ce jeudi 4 juillet: aucune peine d’inéligibilité n’a été ordonnée, par contre les amendes ont plus que doublé, et un seul des prévenus a été condamné à de la prison avec sursis. Ce n’est pas le cas du maire Majani qui est uniquement condamné à 25.000 euros d’amende, ainsi que son DGS, 15.000 euros d’amende. Soit en moyenne presque 3 fois plus qu’en première instance.

Pour le juge, il ne s’agissait pas de porter préjudice aux carrières des uns et des autres, au regard de l’absence de volonté d’enrichissement, évoquant le procès de la négligence.

La rédaction

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

4 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Octobre rose, Redeca, Mayotte

Octobre rose: 31 jours axés sur le dépistage du cancer du...

139533
Octobre Rose est un grand événement à Mayotte comme dans le reste du pays. Le Centre régional de coordination des dépistages des cancer Mayotte (CRCDC) et le réseau REDECA lançaient officiellement ce mois dédié à promouvoir le dépistage du cancer du sein, ce samedi 1er octobre à 9h, place de la République à Mamoudzou.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139533
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139533
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com