30.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEnvironnementA Saziley le comptage des tortues en sursis faute de financements

A Saziley le comptage des tortues en sursis faute de financements

La mission des Naturalistes de compter les pontes de tortues à Saziley se heurte à un nouvel obstacle. Après les chiens errants et les braconniers, c'est le manque d'argent qui sonne le glas de l'opération qui a pourtant été riche en enseignements

Des milliers d’heures d’observation, des statistiques parlantes, mais bien peu d’enthousiasme à financer une suite. L’association des Naturalistes a présenté ce vendredi un bilan de son opération de comptage des pontes de tortues à Saziley, menée depuis le mois de février, devant des partenaires peu enclins à mettre la main à la poche, chacun se renvoyant la balle quant à la responsabilité de financer une telle action. Jusqu’à pointer le Département, qui n’étant pas présent à la réunion n’a pu répondre.
Le protocole auquel se sont tenus salariés et bénévoles de l’association était pourtant des plus intéressants. Mis au point par le centre Kelonia de La Réunion et l’Ifremer, il consistant à parcourir la plage de Saziley toute la nuit ,trois nuits par semaine, à la lumière des étoiles, et à compter, mesurer et répertorier chaque trace de montée. Le but, savoir combien de tortues pondent, afin de mieux évaluer l’impact du braconnage, mais aussi définir des programmes de protection plus efficaces.

Michel Charpentier au centre, entouré d’Ali Mohamed et Cassandra Coulomb

En tout, pas moins de 85 personnes ont participé à cette vaste action, soit 7 à 8 personnes chaque nuit, pour un total de 328 nuits, dénombre Cassandra Coulomb, qui coordonnait l’action. Le bilan depuis février fait état de 1129 montées constatées. Parmi ces montées, seules 39% ont donné lieu à des pontes. Les échecs montent jusqu’à 80% en présence de bivouacs ou de plongeurs, signe de l’impact des activités humaines sur la reproduction de ces reptiles protégés.
Des activités variées, avec chacune un impact différent. Le plus connu est bien évidemment celui des braconniers. Ainsi les 25 et 29 mars, les Naturalistes ont pu constater 4 tortues tuées la même nuit. Moins fatales mais bien gênantes, les lumières des promeneurs, chasseurs de tangues (landras) ou de coquillages, et celles des immigrés qui accostent. Sur 45 nuits, 4 débarquements ont été constatés. “Ce sont des dizaines de lampes électriques” déplore Michel Charpentier, président de l’association.

Les bivouacs sur ou en bord de plage, les bateaux au mouillage et les plongées de nuit sont, on l’a vu, également nuisibles.

Des chiens dévastateurs

Le plus destructeur reste sans doute le phénomène des chiens errants, qui peuvent déterrer plusieurs dizaines de nids par semaine. Lors du comptage du 24 mai, 24 nids avaient été déterrés sur les 3 derniers jours.

‘S’il n’y a pas de financement, il vaut mieux arrêter’

Chiffre plus dramatique encore, quoique non officiel car pas inscrit dans les missions que s’est fixée l’association, si les tortues sont souvent plus d’une dizaine à pondre chaque nuit sur cette plage emblématique, il est rare de constater plus d’une ou deux émergences. Les nids étant soit dévastés par les chiens, soit inondés par les grandes marées, voire parfois détruits par une autre tortue venue pondre au dessus d’une précédente, il en résulte un taux de survie infime. Enfin, les tortues qui malgré tout viennent au monde sont elles aussi impactées dès leur naissance par l’homme. Attirées par les lumières, elles s’éloignent de la mer au lieu de s’y précipiter. “Les bébés tortues suivent les lumières, peu importe qu’elles soient blanches, rouges, ou venant d’un feu. S’il y a du feu, les bébés tortues rentrent dans le feu” a pu constater Ali Mohamed, garde nature pour le Département. “Si on ne fait rien, dans quelques années il n’y aura plus de tortues à Mayotte” prévient-il.

Un avertissement pas suffisant pour agiter les porte-monnaies. “S’il n’y a pas de financement, il faut mieux arrêter” regrette Michel Charpentier, qui ne perd pas espoir de voir naître “une réserve naturelle sur le secteur” avec “un plan de gestion costaud”.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.