La frégate Floréal saisit 500 kg d’héroïne sur un boutre

C'est la quatrième saisie majeure de stupéfiants par le même bateau de la Marine Nationale en mai. La vedette Floréal a découvert quelque 500kg d'héroïne sur un boutre naviguant dans l'océan indien, informe le ministère de la Défense.

3
1251
La frégate Floréal

La frégate Floréal, qui avait mouillé dans le lagon mahorais en février dernier, vient d’opérer sa quatrième saisie de drogue dans l’océan Indien en moins d’un mois.
C’est une patrouille de l’hélicoptère embarqué sur le navire qui a permis d’identifier un boutre suspect. Quand la vedette a pu l’intercepter, une demi-tonne d’héroïne a été saisie à bord.

“Le 28 mai, la frégate de surveillance Floréal a de nouveau réalisé une belle performance en saisissant 520 kg d’héroïne”, écrit le ministère de la Défense. “Après la saisie de près de 7,5 tonnes de drogues diverses au début du mois de mai, la frégate de surveillance Floréal avait continué ses patrouilles de lutte contre les trafics liés au terrorisme dans la zone nord de l’Océan Indien.”

La Floréal, en février dans le lagon de Mayotte

Les premiers contrôles n’ont pas permis d’identifier la nationalité du boutre, en raison de déclarations contradictoires du capitaine et de documents douteux. Le bateau, déclaré sans pavillon, a été perquisitionné par les militaires.
“Au milieu d’une cargaison de ciment, une première cache d’héroïne a été découverte. Les investigations supplémentaires ont permis de découvrir deux nouvelles caches portant à 434 le nombre de ballots détenus. Au bilan, ce sont plus de 520 kg d’héroïne qui ont été saisis et détruits selon le principe de dissociation administrative par la frégate de surveillance Floréal. Autant de produits stupéfiants qui n’alimenteront pas le financement des activités terroristes.”

« Leur action réussie permet de continuer un travail de fond dans une zone stratégique pour la France. Les trafics sont des vecteurs de financement d’activités terroristes, les armées remplissent ainsi leur mission de protection de nos ressortissants et nos intérêts » a commenté la ministre de la Défense Florence Parly.

La France participe avec 24 autres pays au travers de patrouilles permanentes en mer Rouge et dans l’océan Indien à la Combined Task Force (CTF) 150, une coalition internationale de lutte contre la piraterie en mer qui permet la destruction régulière de cargaisons de drogue.

Y.D.

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here