Le braconnier libéré sera rejugé

Le parquet de Mamoudzou a fait appel du jugement qui a mené à la libération d'un braconnier présumé, jugé coupable et condamné à un travail d'intérêt général. Une peine bien inférieure aux 10 mois ferme requis initialement.

0
484
Une des tortues dépecées jeudi dernier

Les associations étaient ressorties avec un goût amer de l’audience qui a vu libérer un braconnier, quand son complice, agent du Département, prenait 12 mois ferme.
Le parquet, qui avait requis 10 mois ferme à l’encontre de ce primo-délinquant, n’était visiblement pas davantage satisfait du jugement, à l’issue duquel le jeune homme n’écopait que de 6 mois avec sursis et 180 heures de travail d’intérêt général. Le procureur a donc fait appel pour ce dernier uniquement. La peine de 12 mois ferme de l’ex-agent du Conseil Départemental n’est donc pas remise en cause, du moins si celui-ci ne fait pas appel à son tour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here