26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 11 août 2022
AccueilEducationLa FSU Mayotte interpelle les députés contre le projet de loi de...

La FSU Mayotte interpelle les députés contre le projet de loi de transformation fonction publique

Le projet de loi doit être voté le 28 mai et ce n’est pas pour la FSU Mayotte un projet de transformation de la fonction publique “mais un projet de destruction” : “Plus de contrats signifie plus de précarité et moins de statut. Moins d’instances c’est plus de despotisme et moins de démocratie participative, l’amoindrissement du rôle des commissions paritaires nous renvoie un siècle en arrière à l’entre deux guerres. Le développement des primes au mérite renforcera le copinage, l’arbitraire et détruira le sens de l’intérêt général au profit de l’intérêt particulier”.

Ils interpellent donc les députés de Mayotte, la LREM Ramlati Ali et le LR Mansour Kamardine, pour leur demander de voter contre : “Cette loi en s’attaquant aux instances (CT/CHSCT), aux rôles et place des élu.es dans la gestion des carrières et de la mobilité (suppression du rôle des CAP), à l’emploi titulaire (développement du contrat), à l’équité (salaire au mérite)… remet en cause gravement l’équilibre trouvé pour la Fonction publique afin de lui garantir une pleine indépendance pour exercer les missions au service de l’intérêt général et qui permet à la Fonction publique française d’être l’une des moins perméable à la corruption.” En 2018, la France se classait 21ème d’une liste de 180 pays, allant des services publics les moins corrompus, aux plus affectés, selon transparency international.

Selon la FSU, le rôle “d’amortisseur social” que la fonction publique a pu jouer lors des crises récentes “ne sera plus possible et nuira fortement aux capacités du pays de se relancer.” (Lire Lettre ouverte aux députés sur loi fonction publique)

Par ailleurs, la FSU Mayotte rappelle son opposition à une autre loi, celle de Jean-Michel Blanquer qu’elle surnomme “loi de la défiance”. Avec comme reproche principal le rôle de contrôle et de sanction conféré aux directeurs d’école et aux chefs d’établissement, qui pourront “évaluer leurs ‘collègues’ et les exclure trois jours sans traitement et sans possibilité aucune d’être défendus par un représentant du personnel.”

“Tous en grève le 28 pour défendre nos droits sociaux et le service public. Rendez-vous à 8h devant le vice-rectorat”.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau dans la commune de Koungou ce vendredi 12 août...

139533
Le syndicat des eaux, dans un communiqué, informe les usagers de la commune de Koungou "de la nécessité d'interrompre la distribution d’eau afin de...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139533
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com