La STAR victime d’une arnaque à la carte carburant

Un chauffeur de camion de la STAR et des pompistes de Total ont participé à une arnaque visant à détourner de l'argent au détriment de la Star. Plus de 1700€ ont ainsi été détournés en quelques jours.

0
1303
Collecte du tri sélectif par la Star à Mayotte (illustration)

Octobre 2018, le directeur de la Star, société spécialisée dans la collecte des déchets, dépose plainte. Il a constaté d’importantes anomalies dans l’utilisation d’au moins une carte carburant, avec des paiements bien supérieurs à la consommation de carburant du camion concerné. Impossible dans l’immédiat de savoir quel chauffeur était impliqué.
C’est en visionnant la vidéo-surveillance de la station Total de Kawéni que le pot aux roses est découvert. Les images montrent, le 19 septembre, le camion Star stationné, et l’agent qui fait le plein d’un scooter, avec la carte carburant. Or, la transaction s’élève à plusieurs centaines d’euros. Les autres vidéos ont été détruites dans le délai réglementaire d’un mois.

En tout, au cours du mois de septembre 2018, ce chauffeur a détourné plus de 1700€ en 7 retraits frauduleux.
Le chauffeur est interpellé, ainsi que plusieurs pompistes. Trois d’entre eux sont poursuivis pour complicité d’abus de confiance, ainsi que le conducteur, à titre d’auteur principal de l’infraction.

L’idée était toute simple, mais pas discrète : Avec la carte carburant, une carte de paiement normalement réservée aux pleins de gazole du camion, le chauffeur faisait le plein, soit du camion, soit d’un véhicule privé. Puis, en échange d’un billet, il proposait au pompiste de lui facturer une somme bien plus importante, en général autour de 300€, de débiter cette somme de la carte, et de lui remettre la différence en espèces. Chaque transaction pouvait rapporter une centaine d’euros au complice du jour.
“J’ai pas réfléchi, regrette un pompiste à la barre, j’ai pensé à mes problèmes, je me suis dit que 100€, ça allait dépanner. C’est quand arrivent les conséquences qu’on réalise qu’on a mal réagi et qu’il faut payer…”

Le procureur Rieu

“La tentation était très forte” abonde un autre pompiste. “Il y a souvent des chauffeurs qui proposent, c’est une pratique courante”, accuse-t-il.
Le procureur Rieu a requis 4 mois de prison avec sursis pour chacun des quatre prévenus. Le tribunal a opté pour une peine d’avertissement : 2000€ d’amende avec sursis pour le chauffeur, 1000€ d’amende avec sursis pour chacun des pompistes complices, et le remboursement solidaire  des 1780€ de préjudice subi par la Star.
Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here