Dans un mois, top départ des « 10km de Mamoudzou », une des 5 courses de l’agenda sportif à Mayotte

Après avoir 'sauté' 2018, les « 10km de Mamoudzou » reviennent. La course labellisée par la FFA, qui s’était instaurée au bout de 4 ans comme la plus rapide de l’océan Indien se déroulera dans un mois, le 16 juin.

0
440
340 athlètes au départ de l'épreuve en 2017 (Photo: Bertrand Fanonnel/Eight Studio 2017)

Les « 10km de Mamoudzou » vont-ils retrouver leurs adeptes ? La dernière édition des s’était tenue en 2017 et avait vu s’aligner 340 coureurs derrière la ligne de départ. Mais depuis que son initiateur, le bouillonnant Sébastien Synave, avait quitté l’île, personne pour reprendre le flambeau.

C’est décidé, après avoir vadrouillé en famille à Dubaï, puis à La Réunion, il annonce son retour à Mayotte, pour organiser dans un mois la 5ème édition de la seule course sur route de Mayotte. « Il fallait démocratiser la pratique de la course à pied, tout en proposant une course de référence dans l’océan Indien », nous rappelle-t-il.

Et il y était parvenu, non seulement par la qualité de son organisation, mais aussi parce qu’en 2017, les « 10 km de Mamoudzou » pouvait s’enorgueillir d’être les plus rapides de l’océan Indien, grâce au temps du Kényan Titus Kipkemoi Rotich, qui était parvenu a boucler le circuit en moins de 30 minutes, 29’56 exactement.

Cette année, l’objectif est le même, « que les Kényans aillent encore plus loin », avec un impact auprès de la population, « que ça motive tous ceux qui veulent se lancer, et qu’on enregistre davantage de licenciés en athlétisme à Mayotte. »

Une puce dans le dos

Cette fois-ci, pas de financement de l’événement par la Direction de la Jeunesse et des sports, « on m’a expliqué que je devais proposer aussi d’autres courses dérivées, pour les enfants ou les bwenis notamment », mais des partenaires privés, « j’espère aussi un accompagnement du conseil départemental et de la mairie de Mamoudzou. »

A un mois de l’événement et sans avoir encore communiqué, il a déjà enregistré une cinquantaine d’inscrits. Il en espère bien davantage : « Notre panel de courses est très pauvre à Mayotte, avec 5 évènements, quand à La Réunion ils en alignent 108 à l’agenda sportif ! »

Chaque coureur aura un dossard nominatif doté d’une puce électronique, « ce qui nous permet d’avoir un chrono officiel par un prestataire qui affiche le label Fédération Française d’Athlétisme. »

Des juniors au seniors

L’indétrônable Titus cassait la barre des 30 minutes en 2017 (Photo: Bertrand Fanonnel/Eight Studio 2017)

Il est possible de s’inscrire en ligne (voir affiche ci-dessus) ou au 0639 693 090, pour un coût de 15 euros par personne, « c’est ouvert à partir de la catégorie juniors, 18 ans, jusqu’à plus d’âge. Il faut seulement un certificat médical autorisant la pratique de la course à pied en compétition. » Les personnes en situation de handicap sont bien sûr les bienvenues, « un déficient visuel est d’ailleurs déjà inscrit avec son accompagnateur ».

Le parcours embrasse Kawéni et Mamoudzou. Le départ est donné prés de la mosquée des Indiens, prés du rond point zone Nel, en direction du rond-point Méga, rond point SFR, celui de la barge, et rond point Mahabou qu’il faudra enrouler pour repartir vers Kawéni, passer par le parking de la papèterie de la Maison des livres, où se tiendra un ravitaillement, puis repasser par le rond-point de la barge, pour franchir l’arrivée à l’ancienne place du marché, devant Only. Un ravitaillement les y accueillera.

Rendez-vous donc le 16 juin à 17h au rond point de la ZI Nel.

Anne Perzo-Lafond

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here