Marche escargot des pompiers en débrayage

C’est la suite de la grève du mois de mars menée par le Syndicat National des Sapeurs-Pompiers Professionnels, auquel s’est joint quelques drapeaux FO. Une journée de débrayage portant sur les conditions de travail.

0
275
Les agents du SDIS le 9 mai au rond-point Passot

Alors que le cortège de l’intersyndicale de la fonction publique commençait à se diriger vers la préfecture, celui des pompiers SNSPP-PATS 976 et FO, provoquait déjà de gros bouchons sur Kawéni à l’approche de midi. Une marche escargot de pompiers en tenue cette fois, commencée au rond point du commandant Passot (barges), qui se trouve actuellement au niveau de la zone Nel.

En cause prioritairement, les conditions de travail, en agitant en guise de symbole, le package pour l’habillement, 2 pantalons et 3 t-shirts par an et l’hygiène dans les casernes. Sont également demandées, une mutuelle santé, le recrutement de 15 caporaux, une revalorisation de 3% de la prime IAT, Indemnité d’Administration et de Technicité, un réfectoire au centre KINGA, etc.

Il s’agit d’un mouvement de débrayage, qui fait suite à la précédente mobilisation en mars. L’instance de dialogue sociale tenue le 13 mars n’aura donc pas porté ses fruits.

Également, entretemps un rapport de la Chambre Régionale des Comptes est sorti, pointant la gestion du Service départemental d’Incendie et de Secours, notamment celle des ressources humaines. Il est appelé à un contrôle plus rigoureux, faute de menacer l’équilibre financier. 90% de ses ressources sont financés par le département et les communes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here