Annonces d’Emmanuel Macron : la retraite à 1 000 euros minimum applicable à Mayotte selon Ramlati Ali

Dans un communiqué envoyé dimanche la député LREM de Mayotte, Ramlati Ali analyse les annonces d’Emmanuel Macron du 25 avril, à l’aune des transformations mahoraises.

9
1690
Ramlati Ali s'expliquait sur son vote à l'Assemblée

En soutien à la majorité présidentielle, Ramlati Ali se félicite de la «  capacité d’écoute et [la] volonté de réforme dans un contexte politique, économique et social fragilisé » du président de la République.

Emmanuel Macron lors du meeting à Labattoir le 27 mars 2017

Selon la députée, l’annonce de’Emmanuel Macron d’une retraite minimale de 1 000 euros pour les personnes arrivant à la retraite en 2 020 concernera également les retraités mahorais. « J’ai pu interroger le cabinet de l’Élysée sur cette mesure qui a confirmé qu’elle sera applicable à Mayotte », indique Mme Ali. Cette mesure concerne les personnes ayant cotisé pour leur retraite, il ne s’agit donc pas d’une augmentation du minimum vieillesse.

Droit à la différenciation 

L’annonce de 24 élèves par classe maximum de la grande section au CE1 semble illusoire à appliquer à Mayotte.  Néanmoins Ramlati Ali se satisfait de la « dotation de 500 millions d’euros sur 5 ans pour les constructions scolaires et en mettant en place un rectorat effectif à partir de la rentrée 2020. »

Enfin dans la dynamique de l’aménagement du droit du sol à Mayotte, l’élue LREM soutient le « droit à la différenciation » prôné par le chef de l’Etat pour les territoires d’outre-mer. « Je suis aussi convaincue qu’il est nécessaire d’adapter les politiques publiques aux réalités des territoires. La France n’est pas uniforme », explique-t-elle.

9 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here