Cyclone Kenneth, un bilan terrible aux Comores et au Mozambique

Une dizaine de morts sont à déplorer en Union des Comores et au Mozambique après le passage du cyclone Kenneth qui n'a fait qu'effleurer l'île de Mayotte. Le bilan est encore incertain mais pourrait s'alourdir.

0
4485

Un premier bilan dramatique du cyclone Kenneth a été dressé samedi 27 avril par le gouvernement comorien. Il faisait état de quatre morts dans le pays, 182 blessés et 15000 “déplacés”. Des villages entiers ont été détruits. Le Figaro évoque 700 sans-abri.
Mais ce bilan reste incertain et pourrait être plus lourd encore. Selon des chiffres de la Sécurité civile cités par France Info, le bilan s’établissait samedi à 8 morts, dont 5 en Grande Comore, l’île la plus violemment touchée par le cyclone, et 3 à Anjouan. En outre, plus de la moitié des plantations agricoles aurait été ravagée par les vents violents à Anjouan. Ce taux de destruction atteindrait même 77% à Mohéli, où aucun décès n’a encore été répertorié.

L’aide internationale s’organise

Un communiqué des Comores faisant état de quatre morts

Le Mozambique a lui aussi été très violemment touché par le cyclone Kenneth, avec des vents de près de 280km/h. Le pays de la côte est de l’Afrique dénombre cinq décès liés au passage de Kenneth sur son littoral et la destruction de plus de 3300 maisons. L’ONU dénombre plus de 1000 “déplacés”. Le pays avait déjà été très durement touché en mars par le cyclone Idai qui avait pris naissance dans le sud du Canal du Mozambique et qui a fait plus d’un millier de victimes, notamment dans la ville côtière de Beira, totalement submergée. D’importants moyens avaient été déployés pour apporter l’aide humanitaire nécessaire sur place, notamment depuis Mayotte via le porte-hélicoptère Tonnerre.
La solidarité internationale s’organise donc désormais pour le nord du Mozambique et l’Union des Comores. L’ONU a d’ores et déjà débloqué une aide de 13 millions de dollars sur son fonds d’urgence. Le Programme Alimentaire Mondial avait déjà “positionné 500 tonnes d’aide alimentaire sur le terrain” qui ont commencé à être déployées ce week-end. Selon l’UNICEF, 1,4 million d’enfants sont “dans le besoin” après le passage des deux cyclones au Mozambique.

L’ONU appelle à un sursaut de mobilisation et à des “moyens supplémentaires” pour faire face aux conséquences de Kenneth aux Comores et au Mozambique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here