28.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 décembre 2021
AccueilorangeLe collège de Koungou, un havre de paix au milieu de la...

Le collège de Koungou, un havre de paix au milieu de la tempête

Le violent orage de cette nuit a incité plusieurs habitants à trouver refuge au collège de Koungou, ouvert par la mairie qui a appliqué son plan communal de sauvegarde. Il a fallu s’adapter aux situations les plus extrêmes.

Comme beaucoup d’autres communes, Koungou a décliné son Plan communal de Sauvegarde dès ce mardi soir, nous explique Mounirou Ahmed Boinahery, Directeur des Affaires générales à la mairie : « Nous avons mis en place des services dédiés à l’accueil des populations. Nous avons commencé par prendre un arrêté d’évacuation d’une habitation qui menaçait de tomber, à l’endroit même du drame de l’éboulement en 2018, dans le quartier de Caro Bouana. Il s’agit de personnes en situation irrégulière, qui seront pris en charge pendant 3 jours par la Croix rouge, et qui devront ensuite trouver une solution. »

Pour héberger les habitants en situation précaire, les établissements scolaires sont réquisitionnés, tel que le prévoit le Plan communal de sauvegarde. Mais les services de la mairie ont eu une désagréable surprise ce mardi, « les serrures avaient été bouchées avec de la glue. Nous espérons que ce ne sont pas les grévistes du 1er degré, mais toutes les écoles de la commune sont touchées. » Il annonce qu’une plainte va être déposée.

260 personnes hébergées jusqu’à la fin du phénomène

Valérie Ponel, directrice adjointe, et le personnel du collège, se sont mobilisés

Les collèges de Majicavo et de Koungou étaient ouverts, et la population est venue en masse se réfugier dans le second, comme nous l’explique Sophie Bourdin, sa principale : « A 19h30, deux familles dont la maison était au bord de l’eau, et les pieds dans l’eau à la marée haute, sont arrivés, et dans la nuit, nous avons accueilli 259 personnes, tous effrayés par les coups de tonnerre. » Les hommes étaient logés dans la salle vidéo, et les femmes et enfants dans une autre pièce. Ils ont tous pu dormir sur les tatamis de sport.

Des victuailles ont été acheminées cahin-caha, « la société MAP (les camions roses, ndlr) a livré de quoi préparer une collation, et nous avons acheté du lait pour les nourrissons. » Les sanitaires ont été ouverts, et de l’eau a été distribuée pendant toute la nuit, « j’avais apporté une palette d’eau », complète la prévoyante principale.

Alors que le vent souffle toujours en rafale ce mercredi à 15h30, les habitants restent terrés au sein du collège. « Vers 16h, le directeur de cabinet nous a indiqué que cela doit se calmer, ils pourront rentrer chez eux. Si ce n’est pas le cas, nous les accueilleront s’il faut, pour une nuit supplémentaire ».

Le centre d’hébergement qu’est devenu le collège était à deux doigts de se transformer en maternité, « une femme a failli accoucher, mais les pompiers sont intervenus à temps », glisse Sophie Bourdin. L’histoire ne dit pas s’il a été baptisé Kenneth…

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

10 Commentaires

  1. 742998 256652There is an ending. Just remember that I meant for this to be an art game. I do feel like I spent an inordinate amount of time on the more traditional gameplay elements, which may possibly make the meaning of the game a bit unclear. If you mess around with it though, you will locate it. 836647

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Course de pneus, Mayotte

Finale du Jeu mobile Officiel Course de pneus qui s’exporte dans...

0
La crise sanitaire avait obligé l'agence Angalia organisatrice de la Course de pneus à agiter ses méninges l'année dernière. Cela avait donné lieu à...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.