Kenneth, un des cyclones les plus tardifs de l’histoire

Kenneth va devenir en passant l'archipel des Comores un des cyclones les plus tardifs de l'histoire, à la faveur d'eaux très chaudes. Une anomalie qui réchauffe aussi l'air, puisque ce début d'année est le troisième le plus chaud depuis 1953 note météo-France.

2
3411
La position de la tempête tropicale Kenneth à 14h locales (Météo France)

Depuis hier, Kenneth est devenue une tempête tropicale modérée. Le système « se déplace plein ouest, tous les modèles s’accordent pour dire qu’il va suivre cette trajectoire » indique Laurent Floch de Météo France. Une trajectoire qui prévoit un passage de la tempête à 200km au nord de Mayotte ce matin entre 9h et midi, période durant laquelle la tempête, qui continue de gagner en intensité, devrait passer en forte tempête tropicale. « Elle passera ensuite très proche de Grande Comore où il risque d’y avoir beaucoup plus d’influence qu’à Mayotte. Kenneth deviendra cyclone tropical en passant Grande Comore ou peu après. »
Kenneth a pris naissance « il y a deux jours (dimanche NDLR) dans une eau très chaude au nord de Madagascar », à la faveur d’une « anomalie chaude de deux degrés. Cette anomalie chaude est constatée partout dans le nord du canal du Mozambique » complète le prévisionniste.
C’est cette eau chaude omniprésente et anormale qui alimente le système et va lui faire gagner en intensité jusqu’à son arrivée sur les côtes africaines, probablement à la frontière entre la Tanzanie et le Mozambique.
Cette anomalie de température de l’eau est la cause des températures supérieurs aux normales de saison que Mayotte observe depuis janvier. Ce début d’année est le plus chaud depuis 1953, le record ayant été établi en 2016. Janvier, février et mars ont tous enregistré des températures supérieures de plus d’un degré aux normales de saison.

Laurent Floch

Ces conditions expliquent la création de Kenneth à une période si tardive. C’est selon Laurent Floch « un des cyclones les plus tardifs de l’histoire du Canal du Mozambique, même Kamisy en 1984, qui était déjà très tardif, était survenu le 10 avril. »
Côté précipitations, ce mercredi devrait permettre à Mayotte de rattraper le léger déficit en pluie de la saison. Il pourrait tomber ce mercredi matin entre 40 et 80mm de pluie, soit une à deux fois le cumul total moyen d’un mois d’avril, en deux heures.
Pour autant le stade de pré-alerte cyclonique de devrait pas être dépassé. Sous réserve que Kenneth maintienne son cap vers l’ouest, « nous n’avons pas prévu de l’accueillir chez nous » note Laurent Floch qui « suit de près » tous les paramètres liés à ce système.
Y.D.

2 Commentaires

    • Tatiana Vacossain Simonet voilà et en fin de tableau s’intensifiant elle va passer cyclone donc va devenir cyclone ? mais bien heureusement pour nous ça sera après son passage sur les îles des Comores

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here