Lancement du Club entreprises: “IL faut accompagner au plus près de l’emploi”

Plus qu'une réunion de chefs d'entreprises le Club entreprises de Mayotte est aussi tourné vers l'inclusion des personnes éloignées de l'emploi. Il vient d'être lancé en présence de Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi

0
145
Jean Marie Marx soulignait le paradoxe du territoire

Le plan 10.000 entreprises pour l’inclusion et l’insertion professionnelle est une démarche volontaire de la part des entreprises, d’échange et de mise en réseaux, afin d’inclure par l’emploi les personnes les plus fragiles.

Il s’agit de toucher les personnes aux chômage, en développant la découverte de l’entreprise pour bien s’orienter et se former, en créant les passerelles vers l’emploi durable pour les plus vulnérables, en accompagnant les personnes habitant dans les territoires les plus fragiles (notamment Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV), Zones de Revitalisation Rurale (ZRR), territoires enclavés), et en facilitant l’accès aux produits et services de base pour les personnes plus démunies.

Dans le cadre du déploiement de ce plan, les clubs d’entreprises sont créés dans chaque département.

Les entreprises s’inscrivant dans cette démarche, prennent des engagements qui reposent sur plusieurs principes: une liberté donnée aux entreprises en matière de dispositifs et de publics, des engagements réciproques clubs et entreprises / État, les priorités à l’inclusion et l’insertion professionnelle des publics fragiles, favoriser les échanges de bonnes pratiques au sein des clubs entreprises.

Le club s’engage sur des thématiques ciblées en agrégeant les actions prévisionnelles des entreprises adhérentes, en définissant, en partageant et en valorisant les réalisations attachées aux engagements afin de suivre l’atteinte des ambitions.

Le club d’entreprises de Mayotte a été lancé ce lundi en présence Jean-Marie Marx, Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi. Il salue pour l’occasion la mobilisation de la cinquantaine d’entreprises présentes, qui ont montré leur détermination à vouloir accueillir les jeunes en stage chez elles, particulièrement ceux qui sont éloignés de l’emploi.”

IL rapportait ce mardi matin, à la Mission local, le paradoxe du département: “Le taux de chômage est élevé, et les entreprises ont du mal à recruter. IL faut donc accompagner au plus prés possible de l’emploi.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here