25.9 C
Dzaoudzi
samedi 16 octobre 2021
AccueilEconomieA Kwalé, un forum des métiers « pour susciter des vocations »

A Kwalé, un forum des métiers « pour susciter des vocations »

Comment mieux faire face au turn-over et au chômage de masse qu'en intéressant les élèves dès le collège ? C'est le pari d'une 40aine d'employeurs qui ont consacré ce vendredi à des centaines d'élèves. L'enjeu, faire découvrir des métiers, pour, demain, recruter localement.

« J’adore trop les militaires ». Devant le caporal-chef Loris, cet élève de 4ème au collège de Kwalé ne cache pas son admiration pour l’uniforme. Le stand de l’armée est sans conteste un des préférés des jeunes Mahorais, mais aussi un des moins connus. « Cela permet de parler un peu de l’armée qui représente 100 métier et 400 spécialités, mais aussi de battre en brèche des idées reçues. Par exemple, il n’y a pas que des combattants » explique l’officier. Si pour lui ces métiers attirent autant, c’est que « l’évolution en interne est gratifiante, ça suscite un réel intérêt. Ces élèves sont encore jeunes, ils ont le temps, donc on peut parler, casser les a-priori et dégrossir le monde militaire. »
Le stand de l’armée n’était que l’un des 40 points d’informations installés à l’attention des élèves du collège. Une démarche conjointe du Rotary-club Hippocampe et de l’administration de l’établissement, qui se tenait pour la 3e édition.
Le principe est que la matinée soit consacrée aux élèves de 4e du collège de Tsoundzou, et l’après-midi, à quelque 500 élèves de 3ème venant de toute l’île.

Laurent Mounier, président du Rotary Hippocampe

« L’idée, c’est de mettre à disposition des entrepreneurs des stands pour qu’ils puissent présenter leurs entreprises et les métiers qui en découlent. Pour les élèves, ça leur donne des idées pour plus tard » résume Laurent Mounier, président du Rotary-club. Lui, voit dans l’initiative une aide à l’orientation « pour découvrir des métiers pas forcément connus des jeunes ». « Les retours qu’on a eus depuis deux ans, c’est que ça les a aidés à faire des choix, mais surtout ils ont découvert énormément de métiers, ça leur ouvrait des portes » poursuit l’organisateur.
Une façon notamment de voir autre chose que les métiers de l’armée et de la sécurité, visibles un peu partout à Mayotte et dont les formations sont déjà très demandées et très sélectives.
C’est donc une opportunité pour les élèves, mais aussi pour les entreprises. Leur nombre a doublé sur le forum des métiers depuis la 1e édition. « Il y a une vraie problématique de recrutement à Mayotte, reprend Laurent Mounier, tous les secteurs sont confrontés à une carence de personnels mahorais qualifiés. C’est donc une démarche de long terme contre le turn-over. En outre, on a la plus grande maternité de France, il y a donc un enjeu et une responsabilité des entreprises en termes d’emplois. »

Le principal adjoint Luc Talmon Laroderie

Le principal adjoint Luc Talmont Laroderie regrette l’absence des métiers de la santé, mais souhaite voir l’événement grandir pour atteindre 1000 élèves les années à venir. Un objectif qui passera par une organisation plus tôt dans l’année « pour préparer le 3e trimestre » mais aussi pour les entrepreneurs, partagés actuellement entre ce forum des métiers et les portes ouvertes au RSMA. « Or, passer la journée ici plutôt qu’au bureau, c’est un investissement pour eux » admet le chef d’établissement adjoint pour qui il reste « important que le monde entrepreneurial vienne au collège. »
Pour lui, le forum des métiers est aussi l’occasion pour les élèves de découvrir des perspectives inimaginables jusqu’alors. « Des métiers leur semblent inaccessibles, ils passent devant des bâtiments publics sans jamais y entrer ni savoir comment ça se passe à l’intérieur. Il faut que les élèves soient ambitieux et n’hésitent pas à viser haut pour réussir ».
Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau pour travaux à Mirereni ce lundi

0
La Mahoraise des Eaux informe son aimable clientèle que suite aux travaux de raccordement du forage Mirereni-Poroani sur la conduite d’adduction principale qui alimente...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Consel de défense, Gabriel Attal, Mayotte

Covid : des mesures d’allègement pour les départements les moins touchés

0
Alors que la situation épidémique continue à s’améliorer sur l’ensemble du pays, un conseil de défense a été réuni par le chef de l’Etat ce mercredi. Il s’agissait d’évaluer de possibles allègements des mesures barrière. Mayotte pourrait être concernée

Assises de l’économie de la mer : « Nous avons désormais pris l’engagement de parler...

0
Parc Marin, Département, CCI ou encore Pôle emploi désormais dans le même bateau pour développer l’économie maritime, c’est en tout cas la promesse affichée par les partenaires à l’issue des Assises de l’économie de la mer qui se sont tenues les 14 et 15 septembre à Nice. Un premier pas vers un territoire d’excellence ? Abdou Dahalani, président du Parc naturel marin de Mayotte veut y croire.

“Parole libre” sur l’Europe, une réflexion inédite qui donne leur place aux citoyens

0
Une vingtaine de citoyens de Mayotte sont appelés tout le weekend à débattre de la place de l'île dans l'Europe et de leurs attentes pour les prochaines décennies. Une manière d'intéresser le grand public à une politique qui semble souvent lointaine, obscure et abstraite. A Mayotte, l'Europe est pourtant tout le contraire.

Visite sénatoriale : vers plus de moyens pour la justice

0
"La justice mérite un renfort" estime François-Noël Buffet, président de la commission des lois du Sénat en visite à Mayotte. Une semaine de terrain lui a fait prendre la mesure des changements depuis sa dernière venue en 2006, et des défis à relever en marge de la loi programme pour Mayotte.

Tribune – « Qui pour succéder à tonton Marcel ? », interroge Nabilou Ali Bacar

0
Qui pour défendre la cause mahoraise à la hauteur de l’investissement de feu le sénateur Marcel Henry ? Alors que devant les caméras, tout le monde se revendique de quelque chose, et surtout de lui, quelle est la part d’artifice ? Les actions et les réflexions se comptent sur les doigts d’une main. Chacun doit faire son introspection, invite Nabilou Ali Bacar