Incendie de Notre-Dame de Paris : « L’église reste ouverte ce mardi matin à Mamoudzou », indique le père Bienvenu

Il devait rencontrer le ministre de l’Intérieur ce mardi après-midi avec des représentants des différentes religions de l'île : le père Bienvenu Kasongo nous livre avant tout son témoignage sur l’incendie qui a ravagé hier les hauteurs de Notre-Dame de Paris.

0
248
Un incendie qui tombe en pleine semaine Sainte, rappelle le père Bienvenu

« Je m’étais rendu à la cathédrale Notre-Dame pour l’année sacerdotale en 2009. Elle reste un monument de la foi chrétienne, mais aussi un chef d’œuvre mondial. Je pensais à cet instant aux bâtisseurs de cette cathédrale, à Hugo, et à Claudel aussi à travers son ‘Annonce faite à Marie’ », témoigne le père Bienvenu Kasongo, prêtre de l’église Notre-Dame de Fatima à Mamoudzou.

Pour le religieux, cet incendie catastrophique est à la fois « une grande tristesse », et « l’image de la Résistance. Celle de la fin de la 2ème Guerre mondiale, mais aussi celle de Notre Dame, la Vierge marie qui monte et qui sauve malgré tout l’édifice des flammes. Le Vatican a exprimé son ‘incrédulité’ et sa ‘tristesse’, on peut dire que cela réveille les croyants et les non croyants. L’Eglise rassemble. » Un incendie qui tombe pendant la semaine Sainte, « un message fort, qui montre que au-delà des difficultés, la foi reste. C’est un signe avant coureur. »

Une catastrophe qui bouscule l’agenda à Mayotte donc, puisque le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, également ministre des Cultes, a du quitter Mayotte le jour même d’une rencontre prévue avec les religieux de l’île.

Renforcer le dialogue inter-religieux à Mayotte

Dialogue interreligieux en 2017, en présence des cadis, du pasteur protestant et du père Bienvenu Kasongo

Le père Bienvenu avait contacté les cadis ce lundi, pour préparer les échanges : « Le dialogue interreligieux existe ici à Mayotte, initié par la rencontre lors du décès du père Hamel* en 2016 en métropole, pour lequel les religieux musulmans nous avaient apporté leur soutien. Nous nous étions retrouvés ensuite au lycée professionnel Espérance d’Apprentis d’Auteuil, pour un moment fort d’échanges sur nos religions. »

Mais le prêtre veut aller plus loin, « nous devons poursuivre ces rencontres autour de ce qui nous unit. La grande figure d’Abraham, le monothéisme, la Foi et l’Amour que nous enseignent les deux livres sacrés, le Coran et la Bible. » Il avait assisté au « moment fort » de la Conférence sur l’islam, « il ne faut pas manquer ces évènements clé, qui peuvent nous rassembler. »

Pour revenir à cette journée de lendemain de l’incendie de Notre-Dame de Paris, le père Bienvenu annonce que « l’église Notre-Dame de Fatima restera ouverte jusqu’à 11h30 pour tous ceux qui veulent se recueillir ou s’y rencontrer », et que « un chapelet sera récité à 17h15, avant une messe à 18h. »

Anne Perzo-Lafond

* Le Père Jacques Hamel, prêtre de 86 ans, avait été assassiné par deux hommes se réclamant de Daech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here