Chirongui remportait samedi le Trophée mahorais du Bâtisseur de l’année pour son Pôle culturel

La ville de Chirongui se réjouit d'avoir été lauréate du prix bâtisseur de l’année pour le pôle culturel et cinéma, dans le cadre de la 7ème édition des trophées mahorais de l’entreprise organisée par la Somapresse.

4
477

La 7ème cérémonie de remise des prix des Trophées mahorais des entreprises s’est tenue ce samedi 30 mars 2019 au RSMA à Combani. A cette occasion, la commune de Chirongui a été récompensée dans la catégorie « Bâtisseur de l’année » pour son pôle culturel et cinéma. “C’est une reconnaissance et satisfaction qui touche la commune et les personnes qui se sont investies dans le projet et c’est aussi une belle manière de montrer le dynamisme et la réalité du potentiel économique du territoire”, témoigne sa maire Roukia Lahadji/Hanima Ibrahima Jouwahou.

Doté de 198 places assises, le pôle culturel Abaine Madi Dzoudzou accueillera, à son ouverture prévue pour la rentrée scolaire 2019 (fin aout/début septembre), prioritairement du cinéma dans une salle toute équipée numériquement et pouvant diffuser des films en 3D. Les différents espaces conçus permettront d’accueillir des expositions dans le hall d’accueil et sur la grande terrasse, des ateliers pédagogiques et réunion dans une salle équipée pour cela, de loges pour accueillir les artistes de différentes disciplines qui se produiront dans la salle culturelle quand il n’y aura pas de cinéma.

“Le pôle culturel est un lieu de culture et de partage, de diffusion, de transmission, de création et de convivialité. Il a pour ambition de mutualiser, d’optimiser, de développer et de diversifier l’offre culturelle et artistiques sur le territoire, en concertation et collaboration étroite avec les acteurs. C’est un lieu qui s’adresse à tous, qui n’oublie personne à la fois dans sa relation au public mais aussi dans l’accueil des différentes pratiques.”

4 Commentaires

  1. Super au passaage ça serait bien aussi que le cinéma que la ville de mdz a fonctionne parce que construire ça ne pose pas de problème mais utiliser ça c’est une autre paire de manches. ..Les compétences manquent et l’argent par dans de grands projets que le territoire ne sait pas faire vivre ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here