Réélection controversée d’Azali Assoumani à la tête de l’Union des Comores

14
711
Une information tombée tard ce mardi soir, que reprend la presse en ligne comorienne

Le chef de l’Etat comorien sortant, Azali Assoumani, a été réélu dès le premier tour de l’élection présidentielle avec 60,77% des suffrages, selon des résultats annoncés mardi soir par la Commission électorale (Ceni). Il devance son principal adversaire, Mahamoudou Ahamada, du parti Juwa, qui a obtenu 14,62% des suffrages,

Le président d’origine Grand-comorienne de 60 ans, est donc réélu à la tête du pays pour un mandat de cinq ans, après avoir cassé le système de présidence tournante qui prévalait jusqu’alors, qui avait permis aux trois îles de retrouver un apaisement politique.

Les 12 candidats d’opposition ne reconnaissent pas le résultat d’une élection anticipée qu’elle qualifie de “mascarade”, et qu’elle considère comme un “coup d’Etat”, le scrutin ayant été émaillé d’incidents à la suite d’accusations de bourrages d’urnes. L’armée avait tiré à balles réelles, plusieurs blessés avaient été à déplorer.
Le colonel Azali Assoumani a accédé au pouvoir par un coup d’Etat en 1999 jusqu’à 2002, puis de 2002 à 2006. Il est ensuite revenu au pouvoir en avril 2016.

 

14 Commentaires

  1. En même temps je suis désolé mais ce mec qu’ils appellent pérésident Adjali n’a ni la tête ni la carrure d’un chez d’État , mais il a plus la dégaine d’un voyou doublé d’un voleur. C’est vraiment la preuve que dieu même a abandonné les Comores.

  2. Tout le monde sait qu’Azali n’a pas été voté donc je ne comprends pas pourquoi on parle de “vote” ?
    On peut parler de putsch, d’occupation illégale de la fonction de président des Comores, ou de dictature. Je ne comprends pas pourquoi on nous parle de “réélection”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here