Le président Soibahadine placé en garde à vue

18
3234
Le président Soibahadine Ramadani a été évassané vers La Réunion

La nouvelle fait l’effet d’une bombe ce matin: le président du conseil départemental, Soibahadine Ibrahim Ramadani, ainsi que 9 de ses directeurs, ont été placés en garde à vue auprès de la section de recherche de la gendarmerie ce lundi matin.

Les gendarmes ont agi dans le cadre d’une commission rogatoire menée par un magistrat instructeur. Il s’agit d’une enquête dans le domaine de la délinquance économique et financière.

Il pourrait s’agir des accusations portées en 2016 lors de l’élaboration du nouvel organigramme. Nous l’avions interrogé sur les nominations des directeurs, étant donné les dénonciations en interne de recrutement de membres de sa famille, portées également par un courrier accusateur à l’époque, émanant officiellement d’étudiants mahorais. La Chambre régionale des Comptes avait parlé dans un rapport de “détournement des procédures de nomination des directeurs”.

L’organigramme avait été revu depuis.

A.P-L.

18 Commentaires

  1. Les élus mahorais ce sont des délinquants de la finance…
    Si seulement la justice faisait vraiment son travail à Mayotte je pense qu’il ne resterait plus d’élu actif dans les collectivités de Mayotte car tous ses élus seraient à majicavo.

  2. Moi aussi ils ne m’ont pas payé pendant 8 mois…À cette époque en 2004 Dasu me payait ma bourse tous les 2 mois. Le jour où ils ont décidé de me payer. J’ai eu la bourse du mois suivant mais pas celui de 8 derniers mois. Où est passé donc mon argent pour financer mes études de commerce????????..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here