25.9 C
Dzaoudzi
samedi 28 mai 2022
AccueilEconomieRénovation urbaine "complexe" de Kawéni : « La signature qui restera la...

Rénovation urbaine “complexe” de Kawéni : « La signature qui restera la plus gravée dans ma mémoire »

Peut-être que cela lui portera chance : c’est en grande pompe qu’a été signée la déclaration d’engagement du Nouveau Programme de Rénovation Urbaine (NPRU) de Kawéni. Ses représentants nationaux, président et directeur, sont à Mayotte notamment pour concrétiser leur subvention de 28 millions d’euros à Kawéni.

Il s’agit d’un premier conventionnement de l’opération intitulée « Kawéni Hima » (« Kawéni, réveille-toi »). En question, la vaste zone d’habitat informel et indigne de Kawéni, à proximité du poumon économique de Mayotte et de la zone scolaire. La ville a signé le 9 juin 2016 un protocole de préfiguration avec l’ANRU pour la définition et la programmation du Nouveau Projet de Renouvellement Urbain de Kawéni, « le plus grand bidonville de France », rappellera ce mardi soir Bacar Ali Boto, le 1er adjoint au maire de Mamoudzou. « Mayotte accueille de nombreuses populations venues des îles environnantes, et ce projet vise aussi l’inclusion sociale et économique des populations par des passerelles que nous souhaitons mettre en place entre territoire de vie et territoire d’emploi. »

Mais comme le soulignait le préfet Dominique Sorain, il faut commencer par « réguler en premier lieu l’extension des bidonvilles, avec des moyens de surveillance qui seront mis en place par des conventions signées avec les communes sur la lutte contre l’expansion de l’habitat illégal, avec les nouvelles prérogatives que confère la loi aux préfets ». Le représentant de l’Etat n’a pas enrobé la réalité : « La première opération ANRU de Mgombani était somme toute assez classique. Là, entre les trois opérations NPRU de Kawéni, Koungou et Petite Terre, nous sommes dans une autre dimension, nous retrouvons tout ce qui fait la réalité de Mayotte, dont la pauvreté et l’immigration. » Il se félicitait qu’Olivier Klein, président de l’ANRU soit présent, « on ne peut deviner la situation sans venir à Mayotte. »

L’ampleur de la cité scolaire

Un projet “complexe”, relevait Olivier Klein

Si ce dernier doit se rendre dans le quartier ce mercredi pour visiter sa réalité, il la pressentait face à une MJC animée et pleine à craquer : « Je pense que c’est la signature qui restera la plus gravée dans ma mémoire. » Et celui qui est aussi maire de Clichy-sous-Bois assurait vouloir s’en inspirer, « pour la façon que vous avez d’associer les habitants à ce projets, pour le défi de la résorption de l’habitat insalubre et l’ampleur de la cité scolaire, je n’en ai jamais vu de si grande. » Deux représentants du quartier, dont l’association Wenka culture, venaient exposer leurs attentes en matière de chômage, d’entretien des berges des rivières, de mangrove ou des cours d’eau.

Olivier Klein en a conscience, « un projet aussi complexe ne peut voir le jour qu’avec un partenariat actif. » Si l’ANRU verse 28 millions d’euros, le financement des prés de 240 millions d’euros restant provient de la Caisse de Dépôts et Consignations, du conseil départemental, de l’Europe (8 millions d’euros), de l’Etat qui en finance une grande partie, dont le vice-rectorat 70M€. Les acteurs sont attendus au tournant sur la consommation de ces fonds.

Une MJC de Kawéni bondée

Un projet « hors norme », « complexe », « d’envergure »… Tous les qualificatifs montrent les défis à relever, « c’est l’occasion d’expérimenter de nouveaux dispositifs que Mayotte peut ensuite apporter sur d’autres territoires de France », concluait le préfet.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

6 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Théâtre, Baobab, Mayotte

Quand le théâtre permet aux jeunes d’être acteur de leur propre...

139533
Le festival Baobab suit son cours, avec des pièces jouées par les scolaires en journée, et par des comédiens plus confirmés en soirée. Et parfois les premiers rejoignent les seconds… des pépites émergent. En tout cas, ils en tirent tous bénéfice, comme le montrent leurs témoignages
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139533
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139533
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139533
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139533
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139533
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com