Des mesures pour stopper le déversement de la décharge sauvage de Massimoni sur la plage à Majicavo

Nous avions évoqué le tonneau des Danaïdes pour commenter les hebdomadaires nettoyages de plages à Koungou. Plus haut, c'est une décharge à ciel ouvert qui se vide à chaque pluie sur la plage et dans le lagon. La mairie prend enfin le taureau par les cornes.

0
773
Des montagnes de déchets dans lesquelles jouaient des enfants

Chaque week-end, des courageux se retroussent les manches, entrainant jeunes et moins jeunes dans un exercice à la portée à la fois environnementale et civique de nettoyage de la plage de Majicavo Dubaï.

Le 27 janvier, et dans le cadre de la préparation du Trail In The City, sous l’impulsion d’associations locales, de Mayotte Nature Environnement et de la DJSCS, les citoyens vont de nouveau nettoyer les lieux: départ à 8h sur le parking du collège de Majicavo Lamir.

Mais en amont, sur les hauteurs de Koungou, les déchets continuent à s’entasser. Nous avions relaté cette vision d’horreur il y a un an, lorsque nous nous étions rendus dans le quartier difficilement accessible de Massimoni : des montagnes de déchets épousaient la colline, et descendaient jusqu’à la mer. Quand les déchets ne sont pas enfouis par les habitants, ils sont jetés au hasard dans la nature. Et à chaque pluie, ils sont entrainés dans la ravine jusqu’à la mer.

Les déchets s’amoncellent sur l’ensemble du terre-plein

Des petits camions bennes ont pourtant été acquis par le SIDEVAM en charge de la collecte des déchets. Et des habitants nous avaient indiqué être motivés pour déposer les déchets dans des bacs, mais depuis un an que cet article est sorti, les déchets ont continué à s’amonceler. Et chaque nouvelle pluie continue à agir comme une chasse d’eau vers le lagon…

Cette fois, la mairie a décidé de réagir. En recrutant tout d’abord l’année dernière un Directeur général adjoint Chargé du Pôle environnement Alain Manteau, qui nous explique les étapes à venir. “Ce mardi, une réunion s’est tenue à la mairie avec les services du SIDEVAM, en présence d’un responsable propreté urbaine récemment recruté, qui va réencadrer l’équipe de collecte des déchets, notamment des encombrants. Nous avons également demandé aux associations organisatrices de ramassage sur les plages de travailler en concertation avec nous.”

Des “fosses à déchets” vont être creusées, pour les contenir “et éviter qu’ils descendent vers la mer”, pour ensuite les récupérer et les acheminer. La population sera sensibilisée à la propreté lors d’actions de porte à porte, “et des contrats aidés seront affectés à la propreté et à l’entretien des voiries.”

Et la plage de Majicavo est régulièrement couverte de déchets

Enfin, 400.000 euros ont été investis dans du matériel de collecte et de curage des caniveaux, “et nous envisageons de créer une déchetterie dédiée à la commune, pour un dépôt gratuit des déchets”.

C’est le premier plan d’envergure menée par la commune.

Anne Perzo-Lafond

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here